Fiche métier : contrôleur des finances publiques

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le métier de contrôleur des finances publiques

Contrôleur des finances publiques n’est pas à proprement parler un métier mais un cadre d’emplois de la fonction publique. Le contrôleur des finances publiques est donc un fonctionnaire de catégorie B.

S’il est plus connu sous le nom, et l’image, de “contrôleur des impôts”, il n’est pas uniquement affecté au Trésor Public et ses missions ne se limitent pas au contrôle fiscal : conseil aux collectivités, pilotage de la politique immobilière de l’Etat, gestion patrimoniale... au sein de structures à compétence nationale ou locale, que ce soit auprès des particuliers, des collectivités elles-mêmes ou des professionnels, il s’agit d’un cadre d’emplois aux possibilités extrêmement variées et souvent méconnues !

Il s’agit donc d’une fonction à dominante comptable, financière et budgétaire. Les perspectives d’évolution sont nombreuses (contrôleur principal, inspecteur des finances publiques) et la rémunération valorisante. 

 

Les missions du contrôleur des finances publiques

Le contrôleur des finances publiques peut occuper des postes très variés. Les missions qui leur sont confiées peuvent donc être bien différentes d’un métier à l’autre.

De manière générale, ces métiers s’organisent en deux pôles, chaque pôle ayant ses missions propres :

  • Métiers de la fiscalité : fiscalité des particuliers et/ou des entreprises (contrôle, conseil, contentieux, recouvrement)...
  • Métiers de la gestion publique : exécution du budget de l’Etat et des collectivités, prestations d’expertises et de conseil...

Au quotidien, il peut ainsi aussi bien accueillir un particulier au guichet d’un des Centres des finances publiques que faire du conseil de gestion auprès d’un établissement public, ou encore procéder au contrôle fiscal d’une entreprise dans les locaux de cette dernière.

Le décret n° 2010-982 du 26 août 2010 portant statut particulier du corps des contrôleurs des finances publiques défini ainsi ses missions :

“Les contrôleurs des finances publiques peuvent notamment :

  1. Participer aux différentes opérations d'assiette, de recouvrement et de contrôle des impôts et taxes de toute nature ;
  2. Participer à la réalisation des opérations financières, comptables et budgétaires de l'Etat, des établissements publics et des collectivités territoriales ;
  3. Prendre part aux opérations de recherche et programmation, en exerçant notamment le droit de communication auprès des administrations publiques et des entreprises et réaliser, en appui et sous l'autorité des inspecteurs des finances publiques, des contrôles sur pièces des dossiers ainsi que des contrôles sur place ;
  4. Réaliser des missions de support informatique.” (Chapitre Ier, Article 2)

Les conditions de travail du contrôleur des finances publiques

Les conditions de travail du contrôleur des finances publiques sont aussi variées que le sont ses missions.

Où peut exercer le contrôleur des finances publiques ?

Le contrôleur des finances publiques peut être affecté dans des structures variées (liste non exhaustive) à compétence nationale ou locale :

Quels sont les différents postes que peuvent occuper le contrôleur des finances publiques ?

Consulter la liste des métiers proposés aux lauréats du concours de contrôleur des finances publiques dès le recrutement éditée par le Ministère de l’Economie et des Finances.

Le quotidien du contrôleur des finances publiques

Le contrôleur des finances publiques travaille au contact et au service du public : il s’agit d’un métier dans lequel on côtoie de nombreuses personnes au quotidien, que ce soit au guichet, en box ou au téléphone.  

Le contrôleur a des horaires de travail conventionnels, c’est-à-dire qu’il travaille de jour et en semaine. Son environnement de travail est majoritairement le bureau ou le guichet mais il peut également se déplacer dans le cadre d’un contrôle fiscal par exemple. 

C’est un métier qui a du sens, dans lequel on se sent utile car on répond aux besoins concrets des usagers. C’est également un cadre d’emploi valorisant puisqu’on occupe un poste de cadre intermédiaire.

Le contrôleur des finances publiques est cependant soumis au stress car il a de nombreux dossiers à gérer et qu’une erreur de sa part peut être lourde de conséquences. Dans le cadre de procédures en contentieux, il peut avoir à faire à des personnes hostiles.