Tout savoir sur le métier de bibliothécaire

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Vous êtes passionné de littérature depuis toujours ? Les romans, bandes dessinées et autres comics n’ont pas de secret pour vous ? Le métier de bibliothécaire est fait pour vous ! Mais attention, pour devenir professionnel dans ce milieu, vous devrez répondre à des conditions précises. Missions, rémunération, parcours à suivre et débouché : on vous dit tout sur le métier de bibliothécaire ! 

Qu’est-ce que le métier de bibliothécaire ? 

Le bibliothécaire est un professionnel du livre et de la documentation. En tant que bibliothécaire, vous êtes spécialisé dans la littérature en tout genre mais plus largement dans les domaines artistiques et culturels. 

Même si vous pouvez exercer ce métier dans le secteur privé (maison d’édition ou librairie), vous devrez passer un concours de la fonction publique pour travailler dans des structures comme des bibliothèques municipales ou des centres de documentation nationaux.

En effet, il s’agit d’un statut de fonctionnaire, régi par des conditions spécifiques. D'ailleurs, cette profession est reconnue par le décret du 9 janvier 1992. Ce texte explique en détail les fonctions d’un bibliothécaire mais aussi les modalités pour obtenir le statut de bibliothécaire !

Bibliothécaire : quelles missions ?

Votre mission principale en tant que bibliothécaire est d’organiser les prêts d’ouvrages au sein d’une réserve documentaire, comme des bibliothèques municipales. Cependant, votre rôle s’étend plus largement. En collaboration et sous la responsabilité d’un conservateur, vous êtes un véritable responsable des stocks de documentation de votre établissement. Avec vous, aucune étagère de la bibliothèque ne sera vide ! Au contraire, elles regorgent de ressources documentaires utiles et intéressantes. 

En plus de gérer la distribution des livres, vous devez les répertorier méthodiquement, par des techniques de classification et d’étiquetage. En complément du conservateur, vous pouvez aussi remplir des missions d’archivage et de préservation des ouvrages. Sur le plan organisationnel, vous êtes enfin capable d’établir une sélection de ressources documentaires pour la bibliothèque, autant papier que numérique, en fonction des envies de vos lecteurs.

Du point de vue relationnel, le bibliothécaire possède également de nombreuses prérogatives. Vous devez savoir accueillir le public aux heures d’ouverture de la bibliothèque, puis le conseiller et le guider dans ses recherches.

Ce rôle de conseil ne se limite pas à la seule littérature ! Avec le développement du numérique, vous êtes en mesure d’orienter l’utilisateur dans ses recherches sur le web ou encore sur le fonctionnement des livres digitaux (E-book, livres audios et numériques, etc.). 

Des missions d'événementiel sont parfois déléguées au bibliothécaire, souvent pour mettre en place des rencontres littéraires, des conférences ou des dédicaces. Dans ce cadre, vous avez une casquette d’animateur, voire de formateur, par exemple lors d’ateliers d’éveil. 

Pas d’inquiétude, un bibliothécaire est rarement seul pour remplir ces fonctions ! Vous serez souvent accompagné de collaborateurs comme un assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques

 

Les compétences et qualités du bibliothécaire

Bien évidemment, il faut être un fin connaisseur de l’univers littéraire et culturel. C’est un prérequis nécessaire, à la fois pour passer le concours de bibliothécaire et pour être efficace dans vos missions quotidiennes. 

En revanche, ce poste sous-entend d’autres capacités indispensables. Ainsi, un bibliothécaire est rigoureux et organisé, notamment pour classifier l’ensemble des ressources à disposition ou au moment de réapprovisionner les stocks. 

Vous devez aussi être efficace sur le plan humain, aussi bien lors des échanges avec le public qu’avec vos collègues. Un bibliothécaire est avant tout un pédagogue, capable de guider clairement le lecteur selon ses centres d'intérêt ou ses besoins (recherches documentaires pour un mémoire, etc.). 

L’ère du digital vous oblige à étendre vos connaissances dans le domaine du numérique. Vous devez donc utiliser quasi parfaitement des outils tels que des tableurs Excel ou des logiciels de stockage en ligne. À titre d’exemple, le système d’archivage dans la plupart des bibliothèques se fait désormais en ligne !

Devenir bibliothécaire : les étapes clefs

Étape 1 : valider un diplôme universitaire

Comme beaucoup de concours de la fonction publique, vous accédez à celui de bibliothécaire si vous justifiez de l’obtention d’un diplôme au moins équivalent à un bac +3 (niveau 6). Avec ce niveau d’étude, vous pouvez prétendre aux concours pour les postes de bibliothécaire ou conservateur. Ainsi, voici les diplômes les plus courants pour postuler au concours : 

  • Bachelor Universitaire de Technologie (BUT) information-communication, parcours métiers du livre et du patrimoine
  • Licence professionnelle métiers du livre, documentation et bibliothèque 
  • Diplôme de gestionnaire de l’information à l’Ecole des Bibliothécaires Documentalistes (sur 4 ans, accessible après un bac +2)
  • Master sciences de l’information et des bibliothèques
  • Diplôme de conservateur à l’école nationale des chartes (Paris) 

Étape 2 : remplir les conditions d’admissibilité

Pour rappel, si vous souhaitez devenir bibliothécaire, il faudra passer un concours de la fonction publique, organisé par des règles spécifiques à cette profession. 

Le concours se divise d’ailleurs en trois parcours différents : 

  • Un concours externe, réservé aux personnes qui ne sont pas employées dans le secteur public
  • Un concours externe spécial, réservé aux titulaires d’un doctorat (doctorants)
  • Un concours interne, réservé à certaines personnes employées dans la fonction publique

Dans l’optique de tenter le concours, vous devez respecter des conditions communes et fixes, quel que soit votre statut : 

  • Être de nationalité française ou ressortissant européen (valable pour la Suisse, Andorre et la Principauté de Monaco)
  • Remplir les conditions d’honorabilité, c’est-à-dire jouir de vos droits civiques et ne pas avoir fait l’objet d’une condamnation incompatible à vos futures fonctions
  • Avoir participé à la Journée Défense et Citoyenneté (JDC)
  • Être physiquement apte à vos futures fonctions

En plus de cela, il faut que vous présentiez un diplôme, comme ceux vu précédemment, afin d’être éligible au concours. 

L’éligibilité au concours interne

Le concours interne pour devenir bibliothécaire est réservé à une catégorie d’individus bien précise. En effet, seuls les fonctionnaires et agents publics, ayant servi au moins 4 ans dans la fonction publique, dont 2 ans dans un service technique ou une bibliothèque, peuvent y prétendre. Ce délai est pris en compte au 1er jour de l’inscription au concours. 

Étape 3 : passer les épreuves 

La partie écrite 

À l’écrit, les candidats au concours externe devront présenter : 

  • Une note de synthèse à partir d’un texte en français, sur 4 heures (coefficient 3)
  • Une composition portant sur un sujet relatif au rôle et aux missions des bibliothèques, à l'économie du livre et de l'information et aux pratiques culturelles, sur 4 heures (coefficient 2)

Vous êtes concerné par le concours interne ? Une seule épreuve écrite est prévue ! Vous devez présenter une étude de cas sur la gestion d’une bibliothèque ou d’un réseau documentaire, en 4 heures (coefficient 4). 

Les épreuves écrites sont une part importante de la notation lors du concours de bibliothécaire, étant donné le domaine d’activité dans lequel vous exercerez. Ainsi, toute note inférieure à 5 / 20 est éliminatoire pour le concours.

La partie orale 

Les épreuves orales du concours externe se déroule en deux temps : 

  • Un entretien avec un jury sur vos motivations professionnelles, basé sur un commentaire de texte sur la situation professionnelle de bibliothécaire (coefficient 4)
  • Un entretien de culture générale, portant sur les grands thèmes de l'actualité intellectuelle, culturelle, économique et sociale (coefficient 3)

Les modalités pour le concours interne sont similaires, à l’exception que le jury se base sur le dossier de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle, transmis par le candidat dans son dossier.

Étape 4 : l’admission au concours 

À l’issue des épreuves, vous obtenez vos résultats en ligne sur Cyclades, un site gouvernemental. En moyenne, une trentaine de places sont ouvertes lors de chaque concours. Ainsi, même si vous décrochez une moyenne supérieure à la moyenne de 10 / 20, vous n’êtes pas assuré d’être pris en école !

En revanche, si vous brillez lors des épreuves (on n’en doute pas), vous entrez à l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et des Bibliothèques (ENSSIB). Dans un premier temps, vous y suivez une formation théorique de 6 mois, avant une période de stage. 

En effet, les élèves de l’ENSSIB sont affectés dans des établissements documentaires ou des écoles de l’Enseignement supérieur (lycées, universités, etc.) et parfois au sein de ministère, comme celui de la Culture. Vous devenez alors bibliothécaire stagiaire, avec un statut de fonctionnaire, pendant au moins 6 mois. Durant cette période de formation professionnelle, vous recevez tous les enseignements techniques afin de vous familiariser avec le métier de bibliothécaire et être apte à gérer un établissement de documentation. 

Lorsque votre stage prend fin, vous êtes titularisé par le ministère de l’enseignement supérieur et vous devenez officiellement un bibliothécaire d’État (ou territorial), relevant de la catégorie A. 

FAQ : vos questions, nos réponses !

Quelle est la rémunération d’un bibliothécaire ?

En tant qu’agent public, vous touchez un traitement. Pour 2022, on retient 3 grilles de rémunération : 

  • 1 891,51 euros en début de carrière
  • 2 488,07 euros en milieu de carrière 
  • 3 264,07 euros en fin de carrière

Où puis-je exercer en tant que bibliothécaire ?

En devenant bibliothécaire, vous pouvez choisir de vous spécialiser à différentes échelles. On distingue le bibliothécaire d’État, affecté dans tout établissement public sur l’ensemble du territoire (une université par exemple), du bibliothécaire territorial, qui travaille dans une bibliothèque ou un service d’archives municipal. Plus rarement, la fonction publique hospitalière accueille des bibliothécaires et documentalistes, à disposition des malades et du personnel. 

Existe-t-il des perspectives d’évolution en tant que bibliothécaire ?

Oui ! Un stagiaire titularisé peut rapidement avoir en charge la gestion d’un établissement, notamment les bibliothèques municipales ou départementales. Au fil des années et avec l’expérience, vous êtes parfois amené à piloter des projets et diriger des équipes. Enfin, au bout d’au moins 10 ans d’exercice, un recrutement est ouvert dans le corps des conservateurs. 

Je n’ai pas de diplôme bac +3, puis-je devenir bibliothécaire ?

Non. Cependant, avec un baccalauréat (ou équivalent)