Comment devenir adjoint administratif du ministère de la Justice ?

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le métier d’adjoint administratif du ministère de la Justice

Adjoint administratif, que ce soit pour le ministère de la Justice ou tout autre ministère, n’est pas à proprement parler un métier mais un  corps de la fonction publique. L’adjoint administratif est donc un fonctionnaire de catégorie C qui occupe un poste à dominante administrative dans la fonction publique d’Etat.

Ce fonctionnaire de catégorie C représente le contingent le plus important de la fonction publique. L’adjoint administratif du ministère de la Justice est présent dans tous les services du ministère, même si son cadre d’emplois n’est pas lié directement à la Justice. A la fois secrétaire et agent d’accueil, ses missions sont variées et ses possibilités d’évolution importantes : d’adjoint administratif à adjoint administratif principal de 1ère classe, voire fonctionnaire de catégorie B…

Avec ou sans concours, devenir adjoint administratif c’est avoir l’opportunité d’intégrer le ministère de la Justice sans conditions de diplôme !

 

Les missions de l’adjoint administratif au sein du ministère de la Justice

Le corps des adjoints administratifs (catégorie C), qui regroupe les adjoints de tous les ministères, est régi par le Décret n°2006-1760 du 23 décembre 2006 relatif aux dispositions statutaires communes applicables aux corps d'adjoints administratifs des administrations de l'Etat.

L’article 4 définit ainsi le cadre général des missions qui peuvent leur être attribuées : “Les adjoints administratifs sont chargés de fonctions administratives d'exécution comportant la connaissance et l'application de règlements administratifs. Ils peuvent également être chargés de fonctions d'accueil et de secrétariat.”

Au sein du ministère de la Justice, l’adjoint administratif effectue des tâches liées à l’accueil, la comptabilité, les ressources humaines, la logistiques et les systèmes d’information et de communication. Il peut ainsi exercer les fonctions et mener à bien les missions suivantes suivantes :

  • enregistrement des procédures judiciaires
  • gestionnaire administratif : suivi de dossiers, rédactions d’arrêtés….
  • secrétariat : courrier, standard téléphonique, classement de dossiers...
  • économat : budget, frais divers des agents
  • comptabilité
  • greffe : préparation et suivi des commissions administratives paritaires (CAP), classement et archivage, instruction des aménagements de peine...
  • assistant gestionnaire CHORUS (solution de facturation)

Les conditions de travail de l’adjoint administratif du ministère de la Justice

L’adjoint administratif du ministère de la Justice peut être affecté au sein d’un service, d’un établissement ou d’une juridiction du ministère, qui en compte 1830 en tout. Ses conditions de travail peuvent donc varier en fonction de son lieu d’exercice et de ses missions principales (accueil vs. archivage par exemple).

L’adjoint administratif est donc dans tous les cas intégré dans une structure très normative dans laquelle chacun connaît sa place et le rôle qu’il a à jouer, ce qui laisse peu de place à la fantaisie.

Il s’agit d’un travail de bureau, de guichet ou d’accueil qui ne demande pas d’aptitude physique particulière. L’adjoint administratif du ministère de la Justice est en contact régulier voire permanent avec le public et les autres fonctionnaires, c’est un poste dans lequel le relationnel est très important. 

La charge de travail peut être conséquente, l’adjoint administratif du ministère de la Justice est donc soumis à une certaine pression, notamment hiérarchique. Le travail peut être routinier et entraîner une certaine lassitude, qui peut être évitée en évoluant et/ou en changeant de service, de spécialité…

Au service du ministère de la Justice, l’adjoint administratif a souvent affaire à des personnes en colère, tristes, agressives etc, c’est un aspect de ses conditions de travail qui n’est pas très agréable mais auquel il est sensibilisé.

Le temps de travail s’effectue en journée, en semaine de 35 heures. Il n’y a globalement pas d’horaires atypiques dans cette fonction et ni de déplacements.

Adjoint administratif (catégorie C) n’est pas un métier à responsabilités, sauf lorsqu’on évolue jusqu’à devenir adjoint principal, voire secrétaire administratif (catégorie B).