Fiche métier : conducteur de travaux - Travaux Publics

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Envie de monter en compétences pour superviser un projet de construction dans son entièreté ? Si vous avez toujours été attiré par les chantiers d’envergure, le poste de conducteur de travaux en travaux publics est sans doute le choix parfait pour vous. Figure majeure dans le secteur de la construction, les conducteurs de travaux gèrent l’ensemble des opérations, de la conception à la livraison du projet de construction. Ce métier du bâtiment exige une palette de compétences diverses pour réussir. 

Quelles sont les missions d’un conducteur de travaux en travaux publics ? Comment accéder à ces fonctions ? Qui peut se former ? Quel est le salaire à ce poste ? Hupso vous dit tout !

Définition : les travaux publics, c’est quoi ?

Infrastructures publiques et aménagement territorial

Historiquement, le domaine de la construction est divisé en deux grandes catégories, qui forment le secteur du Bâtiment et Travaux Publics (connu sous l’acronyme « BTP ») : 

  • Le bâtiment
  • Les Travaux Publics (TP)

Les travaux publics englobent donc différentes opérations, notamment la construction, l’entretien, la rénovation ou encore la démolition. Ce qui différencie réellement les travaux publics du bâtiment, c’est le cœur d’activité.

En effet, les professionnels des TP opèrent sur des infrastructures et des installations spécifiques, dont : 

  • Les infrastructures publiques et voies urbaines (voies piétonnes et cyclables, parcs publics et espaces verts, gymnases et stades, etc.)
  • Les routes et voies ferrées (autoroutes, chemins de fer, etc.)
  • Les sols et fondations (terrassement et fondations spéciales)
  • Les aménagements maritimes et fluviaux (stations d’épuration, canalisations, ports, etc.)
  • Les réseaux électriques et numériques (centrales électriques, réseau de fibre optique, éclairage public, etc.)
  • Les infrastructures de génie civil en béton armé et métal (ponts, barrages, centrales, etc.)
  • Les voies souterraines (tunnels, réseaux de circulation, etc.)

En bref, les chantiers de travaux publics concernent l’aménagement du territoire, soit pour le bien-être commun, soit pour faciliter les échanges, et même pour favoriser l’environnement et le développement durable.

Le saviez-vous ?

Les travaux publics s’orientent rapidement vers les défis environnementaux. Par exemple, de plus en plus de chantiers concernent le développement de mobilité douce (vélo ou transports en commun), l’extension d’espaces verts ou l’installation d’infrastructures d’énergie renouvelable (centrales hydrauliques, éoliennes, panneaux solaires, etc.).

Travaux publics : pleine expansion mais manque de main-d’oeuvre

Souvent, les personnes qui souhaitent se former dans la la construction hésitent à choisir leur domaine de prédilection dans le secteur du BTP. C’est tout à fait naturel ! Les enjeux sont différents et les métiers prennent différentes formes dans le bâtiment et dans les travaux publics.

Pourquoi s’orienter vers les travaux publics ? 

Faire carrière dans les travaux publics, c’est choisir un domaine dynamique, en croissance constante. 

En France, rien qu’entre janvier et juin 2023, le nombre de travaux réalisés a augmenté de 2,6 % et les marchés conclus de 13,6 % ! D’ailleurs, depuis la fin de la pandémie de Covid, les 8 000 entreprises de travaux publics du pays enregistrent en moyenne 46 milliards d’euros de chiffre d’affaires chaque année.

Malgré ces résultats positifs, les entreprises des travaux publics rencontrent un problème majeur : le manque de personnel qualifié. Pour une majorité des chefs d’entreprise (43 %), c’est cette contrainte de main-d'œuvre qui pèse le plus sur la productivité et l’activité de leur structure. Aux dernières nouvelles, près de 316 000 professionnels travaillent dans ce domaine (cadres, employés, techniciens, agents de maîtrise - ETAM, et ouvriers confondus).

Bon à savoir :

En réalité, l’ensemble du secteur de la construction fait face à cette pénurie de candidats. Pour cette année, près de 261 000 projets de recrutement sont mis en ligne… mais 74 % sont jugés difficiles par les recruteurs.

 

Qu’est-ce qu’un conducteur de travaux - Travaux Publics ?

Les missions d’un conducteur de travaux TP

De manière générale, le conducteur de travaux intervient dans la direction et la prise de décisions, pour un ou plusieurs chantiers. Véritable couteau-suisse, il s’occupe aussi bien des ressources humaines, de la gestion d’équipes mais aussi de la partie administrative ou du volet financier.

Pour un conducteur de travaux TP, c’est surtout la nature des chantiers qui change. En soi, il exerce les mêmes fonctions qu’un conducteur de travaux dans le bâtiment. Seulement, son expertise porte sur d’autres types de travaux (infrastructures de transport, génie civil, aménagement du territoire, etc.).

Ainsi, le quotidien d’un conducteur de travaux se scinde en plusieurs missions majeures :

  • Le suivi financier et budgétaire du chantier (préparation du budget, rectification des dépenses, etc.)
  • La supervision contractuelle du chantier (documents administratifs et contractuels du chantier, comptes rendus de réunion, etc.)
  • La gestion humaine sur le chantier (encadrer le personnel, favoriser l’évolution de compétences, négocier avec les partenaires et fournisseurs, collaborer avec le chef de chantier, etc.)
  • L’exploitation commerciale de l’entreprise (recherche de clients, appels d'offres, analyse des prix de marché, etc.)

Les compétences d’un conducteur de travaux TP

Puisque le conducteur de travaux joue un rôle de management et de gestionnaire, certaines qualités humaines sont essentielles pour réussir dans cette voie professionnelle : 

  • Le relationnel, notamment la communication et l’écoute
  • Le dynamisme, pour réagir avec réactivité aux imprévus du chantier
  • Le sens des responsabilités, pour être prêt à gérer tout un chantier et ses travailleurs
  • La rigueur, pour être méthodique et précis dans la gestion du budget et dans le suivi des travaux

En parallèle, des compétences techniques sont absolument indispensables pour comprendre le métier, son environnement et les enjeux inhérents aux travaux publics. Par exemple, le conducteur de travaux connaît bien les réglementations en vigueur (urbanisme, hygiène, sécurité, environnement, etc.). 

Dans la même idée, un conducteur de travaux est au courant des tendances du marché de la construction, comme l’évolution du prix des matières premières ou l’apparition de techniques de construction durable.

Aujourd’hui, il est presque impensable qu’un conducteur de travaux TP soit incapable d’utiliser des outils numériques. Il faut donc savoir se servir de tablettes numériques mais aussi de logiciels de modélisation ou d’outils collaboratifs, pour partager des documents.

Conducteur de travaux TP : quelles conditions de travail ?

Le conducteur de travaux - Travaux Publics alterne entre travail de bureau, pour la conception du projet de construction, et sur le terrain, pour assurer un suivi constant du chantier. Ce métier induit donc des déplacements professionnels fréquents, qui rythment votre semaine de travail.

La fonction de conducteur de travaux - Travaux Publics se retrouve dans plusieurs types de structures, publiques ou privées : 

  • Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) de la construction
  • Les grands groupes, comme Colas, Eiffage ou Vinci
  • Les bureaux d’études de travaux publics
  • Les entreprises d’ingénierie
  • Les cabinets d’architecture
  • Les collectivités territoriales ou l’État

Dans la plupart des entreprises, les postes de conducteur de travaux se calquent sur un rythme de 35 heures par semaine (voire 40 heures). Les journées de travail offrent donc de la stabilité et sont propices à un équilibre vie pro / vie perso.

Malgré des déplacements fréquents, les conducteurs de travaux exercent souvent leurs missions au sein d’un secteur géographique défini. Par exemple, un conducteur de travaux à Paris travaille principalement sur des chantiers dans la capitale, ou dans la région Île-de-France au maximum.