Tout savoir sur la formation aide-soignante

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le métier d’aide-soignante permet d’exercer une activité paramédicale, en aidant des personnes vulnérables et des malades. Il faut donc maîtriser des gestes techniques spécifiques pour intervenir auprès de ces patients. Pour acquérir les compétences nécessaires, un passage en formation est obligatoire. L’entrée en formation se fait sur concours et dure plusieurs mois. À la fin du cursus, un diplôme est décerné. Comment se déroule la formation ? Quelles sont les modalités d’organisation ? Qui peut suivre ces enseignements ? On vous dit tout sur la formation d’aide-soignante !

Comment entrer en formation d'aide-soignante ?

Réussir le concours aide-soignant

Pour entrer en formation d'aide-soignante, il faut réussir le concours aide-soignant. En effet, le métier attire et il y a bien plus de candidats que de places disponibles. Les centres de formation organisent donc des sélections, sous forme de concours. En fonction des écoles, le concours a lieu une à deux fois par an.

Les modalités de sélection ont été modifiées en 2020, par l’arrêté du 7 avril 2020. Désormais, les candidats passent une sélection en deux temps : 

  • L’examen du dossier de candidature, l’épreuve d’admissibilité 
  • L’entretien oral avec le jury, l’épreuve d’admission

Le jury de sélection est assez exigeant, c’est pourquoi il est souvent conseillé de préparer votre concours avec le plus grand soin. Chez Hupso, nos professeurs vous accompagnent individuellement lors de votre parcours d’apprentissage. L’objectif ? Réussir votre concours d’aide-soignant avec brio !

 

Qui peut entrer en formation ?

Pour entrer en formation d'aide-soignante, il y a peu de conditions à remplir. Il s’agit d’un concours relativement accessible, sans aucune condition de diplôme spécifique. Nul besoin d'avoir le bac ou même le brevet des collèges pour entrer en formation d'aide-soignante ! La profession recherche des candidats motivés et volontaires avant tout.

Pour pouvoir entamer une formation d’aide-soignant, voici les conditions à réunir : 

  • Être âgé de 18 ans minimum, à la date d’entrée en formation (sans âge maximum)
  • Être de nationalité française, ressortissant d’un pays membre de la Communauté Économique Européenne (CEE) ou détenir un permis de séjour valide
  • Être physiquement apte à exercer le métier d’aide-soignant 
  • Réussir le concours d'entrée

La formation d'aide-soignante s'adresse donc à tous, sans limite d'âge maximum et de situation professionnelle. En d’autres termes, la formation est ouverte aux jeunes comme aux professionnels en reconversion, aux adultes en insertion tardive ou encore aux demandeurs d’emploi. La formation d'aide-soignant est un formidable tremplin vers l'emploi

Durée, coût, établissement : les modalités de la formation d’aide-soignante

La durée de la formation

La formation d'aide-soignante est une formation courte et orientée sur la pratique. Pour acquérir les aptitudes nécessaires, votre formation dure un an. Plus précisément, c’est au bout de 1 540 heures de cours que vous obtenez le Diplôme d’État d’Aide-Soignant (DEAS).

Concrètement, le cursus complet comporte 44 semaines de formation, réparties entre : 

  • 22 semaines de théorie, en classe de cours (770 heures)
  • 22 semaines de pratique, lors de stages professionnels (770 heures)

Les cours et les stages s’organisent alors sur la base de 35 heures par semaine.

En général, deux rentrées sont organisées par les instituts de formation. Si vos cours débutent en septembre, vous êtes diplômé au bout de dix mois, soit en juillet de l’année suivante. Au contraire, une rentrée en janvier vous fait obtenir le diplôme en décembre de l’année suivante. 

Le coût de la formation

Le coût de la formation d'aide-soignante varie en fonction des établissements et du type de cursus notamment. Prenez également en compte les droits d'inscriptions, s’élevant entre 60 et 100 euros. En moyenne, la formation complète coûte entre 5 000 et 7 500 euros

Il est également possible de suivre une formation en cursus partiel. Dans ce cas, l’élève suit une partie de cours théoriques et des heures de stages. Cette hypothèse a surtout lieu dans le cadre d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) ou si le candidat possède un diplôme le dispensant d’une partie de la formation. En général, le prix de la formation est calculé à partir d’un taux horaire. Un cursus partiel coûte alors entre 2 500 et 3 500 euros, en fonction du nombre de modules restant à valider.

Si ces tarifs paraissent élevés, pas de panique ! En réalité, des solutions de financement sont systématiquement mises en place pour aider l’élève à payer sa formation. 

Pour une formation d’aide-soignant, vous pouvez opter pour : 

  • La prise en charge du Conseil Régional 
  • Une aide Pôle Emploi
  • Un Opérateur de Compétences (OPCO)
  • Un organisme financeur, comme Transitions Pro
  • Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Pour en savoir plus sur les financements : Comment faire financer sa formation en France ?

Où faire sa formation d’aide-soignante ?

La formation d’aide-soignante se réalise le plus souvent dans un Institut de Formation d’Aide-Soignant (IFAS). Ces établissements, dédiés au métier d’aide-soignante, sont généralement rattachés à un Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI). 

Si vous n’avez pas accès à un IFAS près de chez vous, d’autres solutions existent. En effet, puisque la demande d’aide-soignants est forte en France, d’autres établissements sont autorisés à préparer au diplôme, notamment :

  • Les centres de formation de la Croix Rouge Française
  • Les lycées professionnels

Au total, 478 établissements dispensent des cours d’aide-soignant en France, sur l’ensemble du territoire (y compris en outre-mer).

Pour en savoir plus sur les établissements de formation : Tout savoir sur l’école d’aide-soignante

Comment s’organise la formation d’aide-soignante ?

Pour réussir votre formation et décrocher votre diplôme, il faut impérativement valider des modules de compétences

Depuis 2021, la formation d'aide-soignante comprend dix modules :

  • Module 1 : Accompagnement d'une personne dans les activités de sa vie quotidienne et de sa vie sociale
  • Module 2 : Repérage et prévention des situations à risque
  • Module 3 : Évaluation de l’état clinique d’une personne
  • Module 4 : Mise en oeuvre des soins adaptés, évaluation et réajustement
  • Module 5 : Accompagnement de la mobilité de la personne aidée
  • Module 6 : Relation et communication avec les personnes et leur entourage 
  • Module 7 : Accompagnement des personnes en formation et communication avec les pairs
  • Module 8 : Entretien des locaux et des matériels et prévention des risques associés
  • Module 9 : Traitement des informations
  • Module 10 : Travail en équipe pluri professionnelle, qualité et gestion des risque

Les modules sont regroupés au sein de blocs de compétences plus généraux. L’évaluation porte donc sur un bloc, comportant plusieurs modules. 

En ce qui concerne la forme des cours, chaque module comprend :

  • Des cours magistraux
  • Des travaux de groupe
  • Des séances d'apprentissages pratiques et gestuels

En parallèle, les élèves aide-soignants réalisent quatre stages en milieu professionnel dans le secteur sanitaire, social ou médico-social. Ils peuvent être réalisés en établissement ou à domicile. 

Ces stages durent : 

  • 5 semaines, pour la période A
  • 5 semaines, pour la période B
  • 5 semaines, pour la période C
  • 7 semaines, pour la période D

Les trois premières périodes de stage servent à découvrir la prise en charge d’une personne dont l’état de santé est lourdement altéré, puis d’un patient avec un état stable. La période D permet quant à elle de s’intégrer au sein d’un service et d’approfondir ses compétences en lien avec un projet professionnel.