Fiche métier : auxiliaire de puériculture

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Auxiliaire de puériculture, un métier du soin

Être auxiliaire de puériculture, c'est prendre soin des enfants de 0 à 15 ans, en milieu médical ou dans une structure d'accueil. Il s'agit donc d'un métier polyvalent.

C'est une profession paramédicale, plutôt féminine, même si les hommes y ont toute leur place. Comme tous les métiers du secteur, auxiliaire de puériculture est un métier d'avenir dans lequel les besoins en recrutement sont importants. Consulter notre article Le paramédical : un secteur d'avenir.

Formation courte (moins d'un an) et emploi garanti font du métier d'auxiliaire de puériculture une valeur sûre pour celles et ceux qui souhaitent travailler avec les enfants. Les perspectives d'évolution sont nombreuses.

 

Comment devenir auxiliaire de puériculture ?

Le concours d’entrée en formation d’auxiliaire de puériculture est organisé une à deux fois par an par les différents IFAP (Institut de formation d’auxiliaire de puériculture). Les conditions à remplir pour s’inscrire au nouveau concours d'auxiliaire de puériculture sont peu nombreuses. Le candidat doit donc :

  • être âgé de 17 ans minimum à la date d’entrée en formation, on peut donc passer le concours avant ses 17 ans. Il n’y a pas de limite maximum ;
  • être ressortissant d’un pays membre de la CEE ou détenir un permis de séjour couvrant au minimum la période de formation ;
  • être physiquement apte à exercer le métier d’auxiliaire de puériculture ;

Aucun diplôme n’est demandé, et il n’existe plus de dispenses d’épreuves pour les candidats déjà titulaire d’un diplôme dans le domaine du sanitaire et social ou d’un baccalauréat. Bien entendu, être titulaire de ce genre de diplôme sera favorablement pris en compte dans votre dossier de candidature. 

L’inscription se fait directement auprès de l’IFAP que le candidat souhaite intégrer pour sa formation d’auxiliaire de puériculture, dans les dates indiquées par l’institut. Elle est prise en compte au moment du dépôt du dossier de candidature complet. L’Arrêté du 7 avril 2020 relatif aux modalités d'admission aux formations conduisant aux diplômes d'Etat d'aide-soignant et d'auxiliaire de puériculture précise, dans son article 6, quelles sont les pièces à fournir pour constituer ce dossier de candidature : pièce d'identité, C.V., lettre de motivation, attestation de scolarité en classe prépa.... L'examen du dossier constitue la première épreuve à réussir !

Les candidats pré-sélectionnés sont ensuite convoqués pour une épreuve orale qui permet au jury d'évaluer leur motivation et leur connaissance du métier. 

Plus d'infos dans notre article dédié au concours auxiliaire de puériculture

Les lauréats sont ensuite admis en formation d'auxiliaire de puériculture pour 10 mois. Cours théoriques, pratiques et stages s'alternent et permettent à l'élève auxiliaire de puériculture d'être opérationnel dès l'obtention du Diplôme d'État.

Auxiliaire de puériculture en milieu médical : missions et conditions de travail

L'auxiliaire de puériculture peut exercer en milieu médical :

  • Service de médecine ou de chirurgie pédiatrique
  • Maternité
  • Néonatalogie et réanimation pédiatrique
  • Urgences pédiatriques
  • Centre médicaux-sociaux prenant en charge des enfants
  • Centres médicaux-psychologiques prenant en charge des enfants

Elle peut également travailler pour les services de la PMI (Protection Maternelle Infantile).

Dans les établissements de soin, l'auxiliaire de puériculture est amenée à travailler aussi bien en semaine que le weekend et les jours fériés, voire la nuit (si elle le souhaite). L'amplitude horaire d'une journée type est souvent de 12 heures. Elle travaille le plus souvent en binôme avec une infirmière puéricultrice, ou avec une sage-femme (en maternité). Elle est malheureusement confrontée à la souffrance voire à la mort de jeunes patients, ce qui est toujours difficile à vivre. 

L'auxiliaire de puériculture accompagne le jeune patient au quotidien, de son arrivée à sa sortie du service. Elle veille à son bien-être :

  • Assurer les soins de nursing et les changes.
  • Aide à l'alimentation.
  • Entretenir les chambres et préparer l'environnement pour l'arrivée de nouveaux patients.
  • Rassurer les enfants et leurs parents.
  • Stimuler l'enfant et veiller au bon développement de son autonomie.
  • Etc

En parallèle de ces missions qui lui sont propres, elle assiste l'infirmière puéricultrice :

  • Mise à disposition du matériel nécessaire aux soins infirmier;
  • Préparation de l'environnement de soin
  • Exécution de certains soins sous la responsabilité de l'infirmière puéricultrice
  • Surveillance des patients
  • Suivi des dossiers et participation aux transmissions.

Bien entendu, ce ne sont là que quelques exemples de missions dévolues à l'auxiliaire de puériculture en milieu médical. Tout dépend ensuite du type d'établissement et de service dans lequel elle est en poste. Certains environnements de travail sont plus techniques que d'autres.