Le concours psychomotricien

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Comment devenir psychomotricien ?

Anciennement dénommé psychorééducateur (jusqu’en 1998), le psychomotricien est un professionnel de santé Diplômé d’Etat. 

Le D.E. de Psychomotricien, reconnu à Bac+3, s’obtient après trois ans de formation en Institut de Formation de Psychomotricien (IFP). Il y en a 15 en France, avec des statuts différents (universitaires, rattachés à des centres hospitaliers, publics comme privés). Cette formation est accessible après l’obtention d’un Baccalauréat, ou diplôme de niveau équivalent. 

Comment intégrer cette formation ?

  • sur concours, avec une préinscription via Parcoursup,
  • via la nouvelle Licence Accès Santé (ou le Parcours spécifique accès santé), actuellement P.A.C.E.S. qui permet d’accéder directement à la deuxième année de formation psychomotricien après sélection. Celle-ci se fait en fonction du classement du candidat à l’issue des examens de fin de L1, 
  • Cette passerelle vers la deuxième année est également possible pour les titulaires de certaines Licences (biologie, STAPS, psychologie etc) après examen de leur candidature, en fonction des notes obtenues dans certaines Unités d’Enseignement;
  • Accèdent également en deuxième année les détenteurs d’un diplôme paramédical ou social (liste non exhaustive) : Infirmier, orthophoniste, éducateur spécialisé etc

Certains Instituts de formations sont dits “ouverts” par opposition à ceux qui ne sont accessibles que via les études de santé ou les passerelles énoncées ci-dessus. Les instituts “ouverts” sont majoritaires : vous avez donc toutes vos chances de réussir votre admission si vous préparez sérieusement votre concours !

 

La préparation au concours d’entrée en IFP 

Comment se préparer au concours psychomotricien ? 

Vous avez trois possibilités, chacune sera plus ou moins adaptée à votre situation en fonction de votre manière de travailler en autonomie, de votre disponibilité et de vos moyens financiers : 

  • se préparer par ses propres moyens : c’est assurément la solution la moins coûteuse, mais à réserver aux candidats les mieux organisés ! En effet, moyennant l’achat de quelques livres ou l’accès à des ressources en ligne, vous pouvez préparer votre concours. Attention cependant aux dates de parution des contenus que vous utilisez : La législation relative au concours Psychomotricien a évolué depuis 2019, vos sources ne seront donc pas toujours d’actualité. Il vous faudra être déterminé et motivé pour réviser de manière régulière et ne pas abandonner même dans les moments où vous aimeriez avoir de l’aide ou des réponses. Pensez à planifier vos révisions à l’avance via un calendrier de préparation et à vous entraîner régulièrement en condition d’examens pour être efficace le jour J !
  • la préparation en classe (présentielle) : solution la plus coûteuse, la “classe prépa” convient aux candidats les moins autonomes qui ont besoin d’un cadre scolaire pour être assidus dans leurs révisions et avancer à la vitesse du groupe. C’est un système classique dans lequel les professeurs pourront répondre à vos questions comme à celles de vos camarades et vous permettront de vous entraîner en conditions réelles. 
  • la préparation à distance (en ligne ou par correspondance) : la solution la plus flexible ! Vous bénéficiez de contenus actualisés, de l’aide de professeur et d’un rythme de travail sur-mesure qui tient compte de vos disponibilités. Vous aurez également la possibilité de vous entraîner en conditions d’examen. Le tout pour un tarif plus abordable qu’en présentiel. Cette solution ne convient pas à tous les candidats, car le suivi individuel est plus ou moins important selon l’école que vous choisirez. Pour en apprendre plus sur la préparation au concours psychomotricien par Hupso, cliquez ici

Quel que soit votre mode de préparation, pensez à vous tenir informés de l’actualité médico-sociale et, si vous en avez l'opportunité, effectuez des stages d’observation conventionnés : ils vous permettront de rendre votre candidature plus crédible et de valider votre projet d’un point de vue personnel.

Pour les candidats qui ne sont pas issus d’une filière scientifique, une remise à niveau en biologie est indispensable.

Tous nos conseils dans cet article !

 

La sélection via Parcoursup

L’admission en institut de préparation au diplôme d’Etat de Psychomotricien est définie par l’arrêté du 17 janvier 2020, paru au Journal Officiel. 

Elle se déroule, pour les candidats en externe, via une sélection sur dossier Parcoursup, suivi éventuellement d’épreuves écrites calquées sur l’ancien concours en vigueur jusqu’en 2019, puis d’une épreuve orale organisée par chaque institut de formation. A terme, les épreuves écrites devraient disparaître. 

En annexe de cet arrêté, nous trouvons le tableau ci-dessous, qui nous éclaire sur les critères de sélection des candidats : 

Attendus nationaux

Critères nationaux pris en compte

1 - Etre intéressé par les questions de santé et les questions sociales

Critères :

  • Avoir des connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social et social
  • Avoir des connaissances sur le métier de psychomotricien

Commentaires :

La formation au métier de psychomotricien ouvre à l'exercice d'une profession à l'interface entre les sciences biomédicales et les sciences humaines. Elle nécessite d'avoir une connaissance généraliste des métiers du secteur médico-social.

2 - Disposer de qualités humaines et relationnelles

Critères :

  • Disposer de qualités humaines, d'empathie, de bienveillance et d'écoute
  • Etre capable d'échanger, et de communiquer avec autrui
  • Etre apte à gérer ses émotions et à développer la maitrise de soi
  • Faire preuve de curiosité intellectuelle et de créativité
  • Avoir un intérêt et des aptitudes pour les activités d'expression corporelle, physiques et artistiques

Commentaires :

L'exercice du métier de psychomotricien nécessite de disposer d'aptitudes nécessaires pour développer des compétences de savoir-être. Ces aptitudes permettront d'analyser et de comprendre des situations humaines complexes, en adoptant une posture professionnelle. L'adaptation des interventions aux caractéristiques propres à chaque individu, à ses besoins et aux contextes dans lesquels il évolue, sera indispensable.

3 - Savoir mobiliser des compétences d'expression écrite et orale

Critères :

  • Comprendre et maîtriser la langue française à l'écrit et à l'oral
  • Maitriser les techniques d'argumentation et de synthèse
  • Etre capable de se documenter dans une langue étrangère

Commentaires :

Cet attendu suppose d'avoir des qualités dans la compréhension fine de textes de toute nature et des capacités d'expression, à l'écrit comme à l'oral, afin de pouvoir argumenter et construire un raisonnement, synthétiser, produire et traiter des contenus diversifiés. La qualité de l'expression écrite et orale contribue à l'exercice de la future responsabilité professionnelle.

4 - Être intéressé par la démarche scientifique et disposer de connaissances en sciences

Critères :

  • Etre apte à rechercher, sélectionner, organiser et restituer de l'information scientifique
  • Etre capable de comprendre et de produire un raisonnement logique
  • Etre capable d'argumenter à partir de données et de concepts issus de différentes disciplines
  • Disposer de connaissances en Sciences du Vivant
  • Etre apte à la recherche documentaire numérique

Commentaires :

La profession de psychomotricien relève des sciences de la rééducation et de la réadaptation. Il faudra, tout au long de l'exercice de celle-ci, rechercher, analyser et exploiter l'information scientifique, tout en contribuant si possible à la production de connaissances dans cette discipline.

5 - Disposer de compétences organisationnelles et savoir-être

Critères :

  • Etre apte à travailler de façon autonome
  • Pouvoir collaborer et travailler en équipe, disponibilité
  • Avoir des qualités de rigueur, de méthode et des capacités d'organisation

Commentaires :

Le métier de psychomotricien s'exerce dans un cadre pluridisciplinaire et pluriprofessionnel. La conception et la réalisation d'interventions, en articulation avec celles des autres professionnels des équipes et des partenaires, sera indispensable.

Attention, la crise sanitaire du Covid-19 a entraîné une modification des modalités de sélection initialement prévues pour la session 2020 : seul le dossier sera pris en compte.