Fiche métier : psychomotricien

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le métier de psychomotricien

Anciennement dénommé psychorééducateur (jusqu’en 1998), le psychomotricien se défini, de manière très large comme : “toute personne qui, non médecin, exécute habituellement des actes professionnels de rééducation psychomotrice [...]. Les psychomotriciens exercent leur art sur prescription médicale.” (Code de la santé publique

Le rôle du psychomotricien est donc d’évaluer et traiter les troubles du développement psychomoteur, quelle que soit leur cause. Psychomoteur signifie qui est relatif à la synergie entre le psychisme et la motricité

Cet auxiliaire de santé, majoritairement féminin (à 92%), est encore assez méconnu du grand public. On en comptait moins de 14 185 en France au 1er janvier 2022.

 

Les missions du psychomotricien

Le psychomotricien intervient sur prescription médicale pour traiter l’expression physique des troubles psychologiques, et par ce biais aider le patient à mieux vivre avec ses troubles voire à les supprimer. 

Pour ce faire, il doit dans un premier temps évaluer les troubles et les capacités de son patients et en déterminer l’origine (attention, le psychomotricien n’est pas un psychologue). Il peut ensuite élaborer son projet thérapeuthique : en fonction du trouble et du public concerné, il dispose d’une variété de techniques à mettre en oeuvre en ateliers collectifs ou individuels. Il procède à un suivi des résultats obtenus tout au long de sa thérapie, comme dans le temps, afin de s’assurer de son efficacité et de la continuité des progrès du patient. 

Les techniques à sa disposition sont nombreuses et varient d’un professionnel à l’autre : exercices d’adresse (ballons, cerceaux), art thérapie (musique, chant, arts plastiques), jeux de rôles etc.

Avec les enfants et les adultes handicapés il aide à prendre conscience de son corps afin de maîtriser un tic nerveux, une mauvaise coordination, une agitation excessive ou des difficultés de repérage dans l’espace par exemple.  

“Avec les personnes âgées, le spécialiste privilégiera des activités d’équilibre et de mémoire. Chaque séance, individuelle ou collective, vise à réconcilier le patient avec son corps, à lui procurer une aisance gestuelle et à lui faire retrouver une sensation de bien-être physique”. (Ministère des Solidarités et de la Santé)

 

Quelles conditions de travail pour le métier de psychomotricien ?

En plus des missions variées dont nous venons de faire un panorama, le psychomotricien peut également exercer dans des établissements très divers :

  • Services hospitaliers : psychiatrie, rééducation, gériatrie, pédiatrie etc. Chaque service héberge des patients aux profils bien distincts. 
  • Etablissements de consultation ambulatoire : il s’agit d’un accès aux services de santé pour les personnes qui ne nécessitent pas une hospitalisation. Il peut s’agir de structures publiques comme privées.
  • Centres de rééducation/réadaptation fonctionnelle (SSR) : ces établissements prennent en charge les patients atteints d’affections de l’appareil locomoteur suite à un traumatisme, une chirurgie ou une atteinte rhumatologique par exemple.
  • Centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP) : il s’agit de centres de consultation, de diagnostic et de soins ambulatoires recevant des enfants et des adolescents ainsi que leur famille.
  • Établissements ou services d’aide par le travail (ESAT) : “Ils offrent aux personnes handicapées des activités diverses à caractère professionnel et un soutien médico-social et éducatif en vue de favoriser leur épanouissement personnel et social.” (Ministère du travail)
  • En centre de Protection Maternelle et Infantile (PMI) : on y accueille les enfants de la naissance à 6 ans pour des soins, des actions de suivi et de dépistage précoce de troubles médicaux ou du développement. 
  • Maisons de retraite et Ehpad auprès des personnes âgées, dépendantes ou non.
  • Crèches, auprès des enfants de 0 à 3 ans
  • En cabinet libéral

En 2022, 30 % des psychomotriciens exerçaient en tant que libéraux, 24 % en tant que salariés hospitaliers et 46 % comme salariés hors fonction hospitalière. (Staffsanté)

Même s’il exerce souvent en milieu hospitalier et travaille en équipe avec les autres professionnels de santé, le psychomotricien travaille en journée, avec des horaires réguliers, et très rarement le week-end ou les jours fériés.