Fiche métier : contrôleur des douanes

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le métier de contrôleur des douanes

On parle plus exactement de contrôleur des douanes et droits indirects, en référence à l’administration dont il dépend : la Direction générale des Douanes et Droits Indirects, rattachée au Ministère de l‘Action et des Comptes publics

Il s’agit de fonctionnaires de catégorie B engagés dans la lutte contre la fraude et les trafics internationaux de marchandises et le contrôle des flux de personnes. Son objectif : s’assurer que tout ce qui circule à travers notre territoire national le fait bien selon les règles. 

Il s’agit d’un métier passionnant qui ne s’arrête pas au contrôle des frontières et dont la diversité des missions est méconnue.

Le décret n°95-380 du 10 avril 1995 fixant le statut particulier du corps des contrôleurs des douanes et droits indirects régit le statut, le recrutement, les missions et les modalités d’évolution du contrôleur des douanes.

 

Les missions du contrôleur des douanes

Il existe deux branches d’activités distinctes au niveau de la Douane, et donc deux réalités professionnelles bien différentes : 

Branche opérations commerciales et d’administration générale (OP/CO AG)

La principale mission du contrôleur des douanes de la branche opérations commerciales et d’administration générale est de vérifier le paiement des taxes douanières.

Pour cela, il peut aussi bien inspecter les marchandises en transit et s’assurer que les déclarations faites correspondent réellement au contenu d’un colis ou d’un bagage que mener un travail d’enquête auprès des entreprises qui sont suspectée de fraude.

Branche surveillance

Au sein d’une brigade, armé et en uniforme, le contrôleur des douanes de la branche surveillance effectue un travail de terrain au contact du public.

Il contrôle les voyageurs et leurs bagages, de même que les marchandises en transit. Il peut également procéder au contrôle des véhicules aux abords des frontières, des ports etc comme de manière aléatoire sur l’ensemble du territoire français.

Le contrôleur des douanes de la branche surveillance est également chef d’équipe avec sous ses ordres les agents de constatation des douanes.

Il peut se spécialiser comme maître chien, marin des douanes, motocycliste, exercer au sein d’une brigade aérienne etc.

Dans tous les cas, quelle que soit son affectation le contrôleur des douanes ne se contente pas de saisir une contrefaçon ou de sanctionner une fausse déclaration. Il est ensuite chargé d’enquêter pour remonter à la source des trafics (contrefaçon, stupéfiants, passeurs de clandestins).

Ce métier allie donc l’action sur le terrain au travail d’enquête approfondie, il nécessite donc de solides connaissances en droit notamment.

Les conditions de travail du contrôleur des douanes

Le contrôleur des douanes est amené à travailler aussi bien le weekend que les fériés, de jour comme de nuit (surtout dans la branche surveillance). C’est un métier exigeant physiquement : manipulation de charges lourdes, travail debout, patrouilles, arrestations… mais aussi psychologiquement car faire face à la criminalité au quotidien n’est pas anodin. 

Il peut être affecté dans des lieux variés :

En aéroport il contrôle des passagers et leurs bagages, en uniforme ou parfois en civil dans le cadre de la surveillance en zone publique. En dehors des zones de transit, il examine aussi tout ce qui est sur les pistes ainsi que l’avitaillement dans les avions (vente à bord et alimentation des passagers).

Ses missions sont assez similaires dans les gares.

Dans un port : faire ouvrir un conteneur, les colis et examiner leur contenu : est-il conforme à la déclaration d’importation ? Des éléments non déclarés sont-ils cachés à l’intérieur ? Si présence de marques, l’importateur possède-t-il bien les licences ou s’agit-il d’une contrefaçon plus ou moins grossière ?

Au frontières, il peut arrêter n’importe quel véhicule pour contrôler passagers et bagages ou marchandises, de même que sur tout le territoire national.

Il travaille en équipe, et occupe un poste de coordinateur entre les inspecteurs des douanes qui sont ses supérieurs et les agents de constatation des douanes qui sont sous son commandement.