Les annales du concours gendarmerie

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le concours de gendarmerie est-il difficile ?

Il y a plusieurs concours qui permettent d'intégrer la Gendarmerie Nationale. En effet, en fonction de votre profil (niveau d'études, expérience dans les forces de l'odre...) vous pouvez vous inscrire à l'un des concours suivants :

  1. Concours externe
  2. Concours interne
  3. Troisième voie

Les concours de sous-officier de gendarmerie (SOG) et officier sont effectivement difficiles. En effet, avec moins de 10% de réussite aux différents concours, ils laissent peu de place à l'improvisation ! Soyons clairs, pour optimiser vos chances de réussite, vous devez vous préparer sérieusement.

La sélection des GAV est un peu différente. Accéder à notre espace réservé aux GAV.

 

Pourquoi utiliser les annales du concours gendarmerie pendant sa préparation ?

Avoir un planning de révision adapté est capital pour passer le concours de gendarme avec succès. Mais en plus des connaissances théoriques qu’il doit acquérir, le candidat doit également s’entraîner à passer les épreuves. C'est pour cela qu'il doit utiliser des annales du concours sous-officier gendarmerie.

Les annales lui permettent ainsi de s’entraîner avec des sujets identiques à ceux des épreuves en respectant le temps imparti. Le candidat peut alors s’exercer dans des circonstances similaires à celles du concours. De même, grâce à ces exercices, il est en mesure de développer la méthodologie appropriée pour passer ces épreuves.

Par ailleurs, le candidat peut se servir des annales du concours gendarmerie pour évaluer ses acquis pendant la révision. Il peut parfaitement s’auto-évaluer grâce aux corrigés qui accompagnent ces annales.

 

Comment utiliser les annales du concours de gendarmerie ?

Chez Hupso, nous constatons qu’une préparation efficace allie théorie et pratique.

La théorie sous forme de contenus actuels, correspondants aux concours de gendarmerie en vigueur, conformes aux textes officiels. Pour ceux qui se préparent seuls, attention donc à l’origine des contenus de préparation que vous utilisez !

La pratique prend deux formes :

  • des exercices d’application pour chaque chapitre théorique, afin de s’assurer que les notions abordées ont bien été assimilées,
  • des concours blancs réguliers, sur la base d’un par mois ou plus en fonction de votre rythme de travail, basés sur les annales des sessions précédentes, réalisés à domicile en condition d’examen et corrigés par nos professeurs.

Mais il est inutile d’enchaîner les concours blancs si vous ne prenez pas en compte la correction de votre travail ! Que ce soit un corrigé type pour ceux qui se préparent seuls ou la correction détaillée de votre copie par l’un de nos professeurs, assimiler cette correction et comprendre vos erreurs pour vous améliorer fait partie de votre préparation. Mieux vaut faire moins de concours blancs mais tirer pleinement partie des annales pour réussir les concoursde la Gendarmerie !

Un bon programme de préparation doit donc alterner intelligemment chapitres théoriques et applications pratiques.