Le salaire de chef de chantier - Travaux Publics

Contacter un expert
Conducteurs de travaux

Les Travaux Publics (TP) regroupent plusieurs métiers de la construction, où la question cruciale de la rémunération est cruciale. En tant que pilier essentiel de la gestion et de la supervision des équipes sur le terrain, le métier de chef de chantier TP suscite des attentes élevées en termes de rémunération. Afin de percer les mystères des perspectives salariales dans ce domaine, il est indispensable de comprendre les facteurs déterminants du salaire des chefs de chantier en travaux publics.

Quel salaire touche un chef de chantier TP ? ?

Le salaire du chef de chantier dans les travaux publics (abrégé chef de chantier TP) varie en fonction de plusieurs critères, comme l’ancienneté ou la taille de l’entreprise. Estimer de manière précise le salaire à ce poste s’avère donc assez complexe, étant donné les facteurs qui influent sur le montant possible.

 

? Cependant, il est possible d'établir des moyennes salariales en se basant sur les offres d'emploi disponibles et les données statistiques de sources spécialisées. 

Pour un débutant, le salaire moyen gravite autour de 2 300  € bruts mensuels. Les grandes entreprises ou les projets complexes permettent souvent d’accéder à une rémunération plus élevée, aux alentours de 2 500 € bruts par mois pour un débutant.

 

? Avec l'accumulation d'expérience, un chef de chantier TP atteint une rémunération plus forte. Par exemple, après environ cinq ans d'expérience, un chef de chantier chevronné gagne entre 2 500 € et 4 000 € bruts.

Bon à savoir :

Il est essentiel de souligner que l'employeur est tenu de respecter un minimum légal, actuellement fixé au Salaire Minimum de Croissance (SMIC), équivalant à 1 747,20 € bruts par mois, pour 35 heures de travail effectif.

 

La composition du salaire d'un chef de chantier TP ?

Le salaire de base : la part fixe

En France, n’importe quel salarié bénéficie d'une rémunération fixe, négociée librement entre l'employeur et le salarié. Il est interdit de fixer un montant sans obtenir l’accord du futur salarié (et inversement, d’imposer une rémunération à l’employeur).

Le chef de chantier, en fonction de ses compétences et responsabilités, négocie son salaire de base. Cette rémunération prend la forme d’une somme monétaire, versée par virement bancaire ou par chèque tous les mois.

Les primes et indemnités : la part variable

En plus de leur salaire fixe mensuel, les chefs de chantier TP peuvent obtenir une variable dans le salaire, constituée :

  • D’avantages en nature
  • De primes et indemnités

 

? Les avantages en nature sont des bénéfices non-monétaires, attribués par l'entreprise pour les besoins du professionnel. Par exemple, un chef de chantier TP peut profiter d’un véhicule de fonction, de repas pris en charge, d’un logement de fonction, ou d’outils de travail spécifiques comme un téléphone portable ou d'autres équipements nécessaires à leurs responsabilités.

 

? Les primes englobent une variété de compléments de salaire, liés à des situations spécifiques, et parfois accordés de manière discrétionnaire par l'employeur. 

Parmi les indemnités principales perçues dans ce domaine, on distingue :

  • Les primes annuelles, dépendantes des performances de l'entreprise ou de l'employé (prime de fin d'année, 13ème mois, prime de participation, etc.)
  • Les primes relatives au coût de la vie, comme la prime de vie chère ou la prime de productivité
  • Les primes individuelles, récompensant par exemple l'assiduité, la ponctualité ou l'ancienneté
  • Les primes liées à des conditions de travail spécifiques, comme la dangerosité, la pénibilité ou les astreintes

Le salaire des chefs de chantier TP inclut parfois des majorations légales ou conventionnelles. Ces compléments salariaux sont souvent versés pour des heures supplémentaires, le travail de nuit, des prestations le week-end, ou les jours fériés.

 

➡️ Chaque employeur élabore sa propre politique d'emploi, déterminant ainsi la nature et l'étendue des compléments de salaire accordés aux chefs de chantier. Ces composantes permettent de reconnaître et de récompenser divers aspects de la performance et de l'engagement du chef de chantier, au-delà du salaire de base. C’est aussi un moyen simple d’augmenter son niveau de rémunération et de vie.

Le calcul du salaire d'un chef de chantier TP ?

Le salaire d’un chef de chantier en travaux publics est établi selon plusieurs critères. En revanche, son calcul dépend d’une mode spécifique pour établir une rémunération :

  • Le salaire au temps, fixé selon une durée de travail spécifique. En France, les contrats typiques comportent une durée de 35 heures par semaine.
  • Le salaire au rendement, qui s'appuie sur la quantité de travail ou le volume de production requis.
  • Le salaire forfaitaire, exigeant un nombre de jours de travail annuel, avec une base minimale de quatre heures par jour.

 

➡️ La plupart des chefs de chantier TP disposent d’un contrat horaire, basé sur 35 ou parfois 39 heures par semaine. En revanche, lorsqu'ils accèdent à des postes de cadre, ils peuvent parfois être placés sous un contrat au forfait.

Dans tous les cas, cela signifie que le montant du salaire dépend d’un quota. Par exemple, si le chef de chantier se situe sous un contrat horaire, il faut faire l’ensemble de ses 35 heures par semaine, pendant tout le mois, pour toucher 100 % de sa rémunération mensuelle.