Le titre professionnel (TP) de gestionnaire comptable et fiscal

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

La comptabilité est une fonction indispensable pour tout type de structure. La raison est simple : le comptable assure la bonne santé financière de l’entreprise. Pour occuper ce poste clef, des connaissances complètes et techniques sont nécessaires. Le titre professionnel de gestionnaire comptable et fiscal permet de se spécialiser dans ce domaine. Qui peut entrer en formation ? Comment se déroule l’enseignement ? Un parcours en alternance est-il possible ? Quelles sont les modalités d’examen ? On répond à toutes vos questions sur le TP de gestionnaire comptable et fiscal !

Qu’est-ce que le titre professionnel de gestionnaire comptable et fiscal ?

Rappel : le métier de comptable

Le comptable est un professionnel des données financières et chiffrées. Son rôle principal consiste à récolter et analyser les informations commerciales d’une structure, notamment les dépenses (investissements, achats professionnels, paiement des salariés, etc.) et les bénéfices (ventes, encaissements, etc.). 

Voici les principales missions exercées par le comptable : 

  • La gestion des comptes professionnels
  • L’élaboration du bilan annuel
  • L’écriture des livres comptables, enregistrant toutes les opérations et flux monétaires
  • Le suivi de la fiscalité, notamment les déclarations fiscales commes les impôts, la TVA ou les taxes professionnelles

Il arrive qu’un comptable exerce d’autres fonctions, plus précises, selon le poste qu’il occupe. Par exemple, un comptable peut être expert en analyse de l’état financier d’une activité, gérer l’aspect financier des ressources humaines (bulletins de paie, déclarations sociales et fiscales, etc.) ou s’occuper des comptes avec les clients ou les fournisseurs.

Au vu de toutes ces missions, le comptable a une place centrale au sein de l’activité professionnelle de l’entreprise. Sa présence et ses conseils sont indispensables au chef d’entreprise/entrepreneur. 

En effet, puisque le comptable connaît toutes les données financières de l’entreprise, il aide activement à la prise de décisions clefs, comme : 

  • L’élaboration du budget annuel ou périodique
  • Les investissements 
  • L’estimation des recettes 
  • L’estimation des coûts fixes (salariés, locaux, etc.) et variables (stocks, etc.)

Autrement dit, des responsabilités importantes pèsent sur les épaules du comptable, qui est garant de la bonne santé financière de l’entreprise. 

TP de gestionnaire comptable et fiscal : quel objectif de formation ?

Le titre professionnel de gestionnaire comptable et fiscal est un diplôme officiel. En d’autres termes, il est reconnu par l’État et enregistré au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP), un registre répertoriant les diplômes professionnalisants en France. Il est d’ailleurs délivré par Hupso, en partenariat avec le ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

En choisissant de vous former avec ce titre professionnel, vous décrochez un diplôme équivalent au bac +2 avec  de solides compétences en fiscalité, comptabilité et gestion des organisations.

Comme nous le disions, le comptable est un pilier dans l’entreprise. Le titre de gestionnaire comptable et fiscal forme les futurs collaborateurs financiers des chefs d’entreprise. Concrètement, vous êtes assuré d’exercer une profession indispensable en entreprise.

TP de gestionnaire comptable et fiscal : pour qui ?

L’accès à la formation menant à ce titre professionnel est totalement libre. Aucune condition d’éligibilité, de diplôme ou d’âge n’est requise. En revanche, nous vous conseillons d’avoir des connaissances de base, voire un diplôme de l’enseignement secondaire (bac, brevet des collèges, CAP, etc.) pour entamer votre formation dans les meilleures conditions.

De manière générale, les titres professionnels s’adressent plutôt à une catégorie spécifique de candidats : 

  • Les élèves sortis du système scolaire sans diplôme
  • Les actifs qui visent une montée en compétences, voire une reconnaissance des aptitudes professionnelles
  • Les personnes en reconversion professionnelle (ou en réorientation)
  • Les jeunes dans le cadre d’une alternance (à condition d’avoir entre 16 et 25 ans et titulaire d’un diplôme niveau CAP)

Les élèves et étudiants en formation initiale doivent finir leurs études en cours avant de pouvoir se lancer dans l'obtention d'un titre professionnel. Pour rappel, la formation initiale fait référence aux cursus classiques de scolarité (collège, lycée et études supérieures).

Les compétences du TP de gestionnaire comptable et fiscal

L’apprentissage au sein du titre professionnel est découpé en trois blocs de compétences distincts : 

  • Arrêter, contrôler et présenter les comptes annuels
  • Établir et contrôler les comptes annuels
  • Mettre en oeuvre des outils d’analyse et de prévision de l’activité en entreprise

Chacun de ces blocs de compétences regroupe des activités spécifiques. Elles reprennent les missions majeures de la profession de comptable. 

Pour y voir plus clair, voici un tableau récapitulatif des compétences acquises lors de votre formation : 

Blocs de compétences

Activités visées

Arrêter, contrôler et présenter les comptes annuels

  • Réaliser l’arrêté des comptes
  • Réviser et présenter les comptes annuels

Établir et contrôler les comptes annuels

  • Établir et contrôler les déclarations fiscales périodiques
  • Établir et contrôler les déclarations fiscales annuelles

Mettre en oeuvre des outils d’analyse et de prévisions de l’activité en entreprise

  • Analyser les états de synthèse
  • Établir des prévisions financières
 

Comment valider le titre professionnel de comptable ?

Le titre professionnel est accessible en formation continue, c’est-à-dire : 

  • En reprise d’études, par exemple pour un demandeur d’emploi bénéficiant d’un Projet Personnalisé d’Accès à l’Emploi (PPAE).
  • En Validation des Acquis de l’Expérience (VAE), en faisant valoir une expérience professionnelle d’un an minimum dans le secteur
  • En alternance, avec un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage (voire Pro-A)

Pour décrocher votre TP, vous devez impérativement valider les trois blocs de compétences ci-dessus. Il s’agit en quelque sorte des matières obligatoires à passer lors de votre formation. L’acquisition de toutes ces compétences se réalise tout au long de votre formation. 

Les apprenants ont accès à des contenus théoriques (cours écrits et/ou vidéos, quiz de révision, cartes mentales, etc.) et pratiques (exercices corrigés, cas pratiques, examens blancs, etc.). Ces cours sont organisés directement par l’organisme de formation dont vous dépendez. 

Selon votre emploi du temps et vos contraintes, votre formation dure de six mois à deux ans. Tout dépend de votre investissement et du temps que vous accordez à votre enseignement. Dans tous les cas, la formation s’achève au bout de deux ans puisqu’il s’agit d’un équivalent bac +2. 

L’évaluation du titre professionnel se déroule en trois temps :

  • Une mise en situation professionnelle, permettant au jury d’évaluer l'acquisition des compétences (cinq heures)
  • Un entretien technique, basé sur une production réalisée lors de la mise en situation (dix minutes)
  • Un entretien final, sur votre dossier professionnel, avec des questions du jury sur les missions et les comportements professionnels (20 minutes)

La session d’examen final a lieu dès que vous vous sentez prêt. Chacune des épreuves doit être passée pour chacun des blocs de compétences. Votre objectif est de prouver à un jury de professionnels que vous maîtrisez parfaitement les compétences et les connaissances nécessaires à la profession de comptable. Ce métier inclut de grandes responsabilités et vous devez aussi bien être capable d’utiliser des logiciels de gestion que de conseiller le chef d’entreprise et prendre des décisions clefs.

Concernant votre dossier professionnel, vous devez faire apparaître au moins trois expériences professionnelles passées. Par exemple, il peut s’agir d’un stage d’observation ou d’un engagement associatif. Dans tous les cas, ces expériences doivent correspondre au référentiel emploi, activités et compétences du titre professionnel de gestionnaire comptable et fiscal. Il est donc recommandé d’accomplir des stages professionnels, voire une alternance, même si cela reste facultatif pour votre formation. 

Zoom sur : le titre professionnel

Qu’est-ce qu’un titre professionnel ?

Un titre professionnel est une certification professionnelle reconnue et délivrée par l’État (ou un organisme agréé). À la différence d’un diplôme universitaire d’études supérieures, la vocation d’un TP est de former une personne à un métier, voire à un secteur professionnel. Les enseignements délivrés sont donc beaucoup plus pratiques et techniques que dans un cursus classique. Attention, ce caractère professionnalisant ne change pas la valeur de votre certification. Un titre professionnel possède la même valeur qu’un diplôme, à niveau équivalent. 

D’ailleurs, les titres professionnels couvrent plusieurs domaines d’activité, du BTP à la comptabilité, en passant par le commerce et la vente. Le niveau d’un TP est donc variable selon le domaine de spécialisation. En général, les titres vont d’un niveau bac à bac +4

Obtenir un titre professionnel : comment faire ?

Comme nous vous l'expliquions, il faut valider des blocs de compétences, appelés Certificats de Compétences Professionnelles (CCP), pour décrocher son TP. La maîtrise des compétences est alors jugée lors d’épreuves, comme des tests écrits ou des entretiens oraux.

La voie classique est celle de la formation professionnelle. Elle est principalement empruntée par les demandeurs d’emploi ou les personnes en reconversion professionnelle. En d’autres termes, vous poursuivez un cycle d’études, avec des cours et parfois une période en entreprise. 

Votre formation professionnelle peut prendre deux formes différentes : 

  • Un parcours continu, sans arrêt dans votre formation 
  • Un parcours progressif, avec une une capitalisation des blocs de compétences 

D’un autre côté, les personnes en activité dans le même secteur que le titre visé ont la possibilité de réaliser une validation des acquis de l’expérience. La VAE consiste à utiliser votre expérience professionnelle pour obtenir le diplôme. Attention, le candidat doit ob