La formation de business developer

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le business developer est un professionnel de la vente et du commerce. Son rôle consiste à mener à bien la stratégie commerciale au sein d’une entreprise. Mais au fait, quelle formation permet d’obtenir un diplôme pour se lancer dans cette activité ? Dans cet article, on vous dit tout sur le Titre Professionnel (TP) - Négociateur technico-commercial, la formation idéale pour démarrer votre carrière !

La formation de « biz dev » : quel diplôme pour devenir business developer ?

Comment s’organise la formation de business developer ?

Devenir business developer (aussi appelé « biz dev », dans le langage courant) demande des qualités humaines mais également des connaissances et compétences plus techniques. En effet, ce professionnel de la vente est spécialisé dans toutes les actions commerciales, de l’élaboration d’une stratégie, à la prospection et la fidélisation de clients, en passant par la vente du produit ou service de l’entreprise qui l’emploie. 

Parmi les formations existantes, celle permettant de décrocher le Titre Professionnel (TP) - Négociateur technico-commercial est un compromis parfait. 

Bon à savoir : le nom du titre professionnel, « négociateur technico-commercial », donne accès à plusieurs postes aux appellations différentes : business developer, commercial, chargé d’affaires, technico-commercial, etc. 

Concrètement, ce diplôme est reconnu par l’État au niveau bac +2, dans les domaines de la négociation et de la vente. D’ailleurs, il permet de se spécialiser dans des secteurs comme la force de vente, la négociation grand compte ou encore la prospection de vente. 

Ce titre professionnel de business developer est accessible sans aucun prérequis. Pas d’âge minimum ou maximum, pas de diplôme spécifique. En revanche, il s’agit d’un diplôme professionnel, principalement destiné aux cas suivants : 

  • Les personnes en formation continue (reconversion, réorientation, reprise d’études, etc.)
  • Les demandeurs d’emploi
  • Les apprentis (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation ou contrat Pro-A)
  • Les personnes bénéficiant d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

Ainsi, seules les personnes en formation initiale sont exclues de ce cursus. Pour rappel, vous êtes en formation initiale si vous n’avez pas encore quitté le système scolaire (par exemple, un élève en Terminale). 

L’obtention du TP de business developer prend en général entre quatre et dix mois de formation. Chez Hupso, nos apprenants bénéficient même d’une grande flexibilité : il est donc possible d’obtenir votre diplôme plus rapidement, selon votre rythme de travail.

Les compétences acquises en formation

Le titre professionnel vise avant tout à apprendre et développer les principes du commerce qui guident un biz dev : méthodes de vente, techniques de prospection, gestion de la relation clientèle et d’un portefeuille client, fidélisation, etc.

En plus de cet aspect professionnalisant, cet apprentissage s’adapte au développement du numérique. Par exemple, les élèves apprennent à se servir d’outils digitaux, pour mieux gérer les activités à distance (canal de communication interne et externe, logiciel de gestion du client, etc.). 

Ce diplôme accentue également la vente sociale (ou social selling), c’est-à-dire le fait d’utiliser les réseaux sociaux pour communiquer avec sa clientèle et mettre en avant les activités de son entreprise.

En pratique, cet apprentissage prend la forme de deux blocs de compétences. Appelés Certificats de Compétences Professionnelles (CCP), ils rassemblent les connaissances et savoir-faire essentiels pour exercer la profession de business developer. 

Pour le titre professionnel - Négociateur technico-commercial, les modules à valider sont les suivants :

  • Élaborer une stratégie commerciale pour un secteur géographique défini
  • Prospecter et négocier une proposition commerciale

Pour y voir plus clair, voici les attendus que comprennent chacun des deux blocs de compétences :

Blocs de compétences

Attendus

Élaborer une stratégie commerciale pour un secteur géographique défini

  1. Assurer une veille commerciale pour analyser l’état du marché
  2. Organiser un plan d’actions commerciales
  3. Mettre en oeuvre des actions de fidélisation
  4. Réaliser le bilan de l’activité commerciale et rendre compte

Prospecter et négocier une proposition commerciale

  1. Prospecter à distance et physiquement un secteur géographique
  2. Concevoir une solution technique et commerciale appropriée aux besoins détectés
  3. Négocier une solution technique et commerciale

Il existe même des modules supplémentaires, facultatifs mais essentiels pour développer des connaissances importantes. On parle alors de Certificats Complémentaires de Spécialisation (CCS). Pour le TP - Négociateur technico-commercial, les CCS sont : 

  • Maîtriser les outils et usages numériques 
  • Mobiliser un comportement orienté client et une posture de service

La formation avec Hupso

Que contient la formation business developer de Hupso ? 

Pour réussir votre formation de business developer, les professeurs de Hupso ont mis au point 400 heures de formation. Avec notre parcours 100 % à distance, vous disposez d’une flexibilité totale. Nos apprenants réalisent leur apprentissage à leur rythme, selon leurs impératifs, leurs contraintes et leurs besoins. 

Chez Hupso, on valorise tous les profils d’élèves : aucun prérequis d’inscription n’est nécessaire ! À la fin de votre formation, vous ressortez diplômé, avec un niveau bac +2, reconnu par l’État

En ce qui concerne le contenu de votre formation, on a mis les bouchées doubles. Tous vos cours correspondent totalement aux attendus du TP - Négociateur technico-commercial. Nos professeurs vous accompagnent pour développer les compétences en vente et en stratégie de commerce. On a même prévu un module sur la compréhension du métier, pour mieux comprendre les missions et le quotidien du business developer. 

En fin de compte, se former avec Hupso c’est : 

  • Des cours classiques, rédigés par des professeurs expérimentés
  • 30 heures de tutorat, lors de coachings individuels, en visioconférence avec un tuteur 
  • Des cours vidéo en replay sous la forme de tutoriels, accessibles 24h/24
  • Des fiches de synthèse
  • Des cartes mentales
  • Des quizz, pour tester vos connaissances à tout moment
  • Des exercices de mise en pratique, corrigés en vidéo
  • Des examens et concours blancs, pour vous préparer au jour-J

L’examen pour obtenir son diplôme de Business Developer

Une fois tous les modules suivis (et dès que vous vous sentez prêt), une session d’examen vous attend. Elle est cruciale pour décrocher votre diplôme. Chez Hupso, les épreuves finales du TP de business developer sont les suivantes : 

  • Une mise en situation professionnelle OU une présentation de projet réalisé en amont de la session
  • L’étude de votre dossier professionnel, sur une expérience professionnelle passée (stage, emploi, etc.)
  • Les résultats des évaluations passées en cours de formation (QCM, exercices, mises en situation)

Vous l’aurez compris, votre évaluation est donc hybride. Le jury prend aussi bien en compte les contrôles continus, c’est-à-dire les notes obtenues en cours de formation, que l’examen final et le dossier professionnel. 

Dans tous les cas, l’objectif reste de valider les deux blocs de compétences du titre professionnel pour obtenir votre diplôme.

Qu’est-ce qu’un titre professionnel ?

Le titre professionnel : définition

C’est un diplôme d’État, inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Il a donc la même valeur que toute autre diplôme officiel, reconnu en France. D’ailleurs, ce diplôme est le plus souvent remis et agréé par le ministère du Travail.

Concrètement, l’avantage d’un titre professionnel est son côté professionnalisant. En effet, ce diplôme prépare à un métier spécifique et permet de s’insérer dans le monde du travail. Son objectif est de préparer l’élève à acquérir des compétences spécifiques à la profession qu’il souhaite exercer. 

Les titres professionnels proposent également une grande variété de secteurs professionnels. Par exemple, il est possible d’obtenir un diplôme dans le commerce mais aussi dans le Bâtiment et Travaux Publics (BTP), la santé ou encore la comptabilité. 

Autre point positif : la durée et le niveau de formation. Les titres professionnels offrent un large éventail de diplômes. Au total, il existe des titres professionnels pour tous les niveaux d’études : 

  • CAP ou BEP
  • Bac
  • Bac +2, équivalent au Brevet de Technicien Supérieur (BTS)
  • Bac +3, équivalent à une licence professionnelle ou universitaire
  • Bac +4 

Les études peuvent alors s’étendre de quelques mois à plusieurs années, en fonction du diplôme ciblé. Ces études sont souvent cumulables avec une vie professionnelle ou personnelle (vie de famille, etc.). 

Comment obtenir un titre professionnel ?

En général, le titre professionnel est largement accessible. Selon le type de diplôme et d’études, des conditions spécifiques sont parfois requises, notamment posséder un diplôme ou justifier d’une expérience préalable. 

Les titres professionnels s’adressent surtout aux personnes en situation de reconversion, d’évolution professionnelle ou de réorientation (chômeur, actif visant une montée en compétence, etc.). 

Plusieurs voies possibles sont mises en place pour décrocher un titre professionnel. Dans la majorité des cas, le parcours se fait par une formation professionnelle. Votre parcours peut être : 

  • Continu, en validant le diplôme en une seule fois 

OU

  • Progressif, en capitalisant les blocs de compétences sur une période plus longue

Néanmoins, il est souvent possible d’obtenir un titre professionnel via une VAE. Dans ce cas, le candidat doit justifier d’au moins un an d’expérience en rapport avec le secteur d’activité du diplôme. Il suffit ensuite de construire un dossier de candidature. Attention, les candidats en VAE passent tout de même une partie des examens prévus.

L’apprentissage est une autre solution pour obtenir votre diplôme. Ce cursus a pour but d’effectuer ses études tout en travaillant au sein d’une entreprise. L’objectif est de se former en milieu professionnel pour mettre en application la théorie des cours. D’ailleurs, trois types d’alternance sont possibles : 

  • Le contrat d’apprentissage, pour les jeunes entre 16 et 25 ans
  • Le contrat de professionnalisation, pour les jeunes entre 16 et 29 ans 
  • Le contrat Pro-A, pour les salariés en reconversion et possédant un diplôme inférieur au bac +3

Pour en savoir plus sur l’apprentissage : Comment trouver une alternance ? Notre guide pratique