Le métier d'ergothérapeute en libéral

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Le métier d’ergothérapeute libéral

“L'objectif de l'ergothérapie est de maintenir, de restaurer et de permettre les activités humaines de manière sécurisée, autonome et efficace. Elle prévient, réduit ou supprime les situations de handicap en tenant compte des habitudes de vie des personnes et de leur environnement. L'ergothérapeute est l'intermédiaire entre les besoins d'adaptation de la personne et les exigences de la vie quotidienne en société. [...] L'ergothérapeute examine non seulement les effets physiques d'une lésion ou d'une maladie, mais il se penche également sur les facteurs psychosociaux et environnementaux qui influencent votre capacité d'agir.”

Association Nationale Française des Ergothérapeutes (ANFE)

Ce professionnel de santé, majoritairement féminin (à 87%), est encore assez méconnu du grand public. On en comptait moins de 12 000 en France en 2018.

Il intervient sur prescription médicale auprès de personnes en perte d’autonomie (accident, handicap). A la fois chargé de la rééducation du geste quotidien et de l’aménagement de l’environnement du patient, l’ergothérapeute travaille aussi bien avec les enfants, que les adultes et les personnes âgées. 

L’ergothérapeute libéral exerce en tant qu’indépendant en cabinet médical. Il a ainsi sa propre patientèle.

Comment devenir ergothérapeute libéral ?

La première étape est d’obtenir le Diplôme d’Etat d’Ergothérapeute, à l’issu de trois ans de formation post bac. 

Vous n’avez ensuite aucune obligation d’acquérir de l’expérience en tant que salarié ou agent de la fonction publique hospitalière avant de vous établir comme ergothérapeute libéral. Vous pourrez donc devenir indépendant tout de suite après avoir obtenu votre diplôme.

Il s’agit cependant d’une profession libérale réglementée, ce qui vous demande de faire valider votre diplôme auprès de la Division Territoriale de l’Agence Régionale de Santé (DTARS) afin d’obtenir votre numéro professionnel ADELI ainsi que votre Carte Professionnelle de Santé (CPS).

Vous devrez ensuite vous enregistrer auprès de l’URSSAF en tant qu’indépendant. Vous pourrez choisir entre différents statuts : entreprise individuelle, société d’exercice libéral etc. en fonction de si vous exercez seul ou partagez votre cabinet. 

Vous l’aurez compris, vous allez dans tous les cas devoir créer et gérer votre entreprise. 

Les missions de l’ergothérapeute libéral

L’ergothérapeute libéral intervient sur prescription médicale pour traiter et prévenir la perte d’autonomie, et par ce biais aider le patient à mieux vivre avec son handicap voire à le supprimer. 

Les actes professionnels réalisés par l’ergothérapeute sont régis par L’article R4331-1 du Code de la santé publique.

Ils se répartissent en deux missions principales :

  • rééducation : de l’exercice visant à faciliter l’enfilage de ses chaussettes à l’apprentissage de l’écriture de la main gauche lorsqu’on vient de perdre l’usage de la droite, il y a autant de possibilités que de patients. S’il intervient sur prescription, c’est à l’ergothérapeute qu’il revient de définir la technique de rééducation la plus adaptée pour son patient. En fonction de sa sensibilité propre, il pourra aller vers des projets thérapeuthiques plus ou moins artistiques. 
  • adaptation de l’environnement personnel et professionnel : l’ergothérapeute recommande aussi bien l’aménagement d’une pièce (barres d’appui par exemple), l’achat de matériel (fauteuil, véhicule) ou l’acquisition d’une aide animalière. L’objectif étant de faciliter l’autonomie du patient dans ses gestes quotidiens. 

L’ergothérapeute doit dans un premier temps faire un bilan des capacités physiques et psychiques du patient afin de déterminer quelles actions de rééducation et quels aménagements de son environnement peuvent être mis en place.