Le concours ambulancier

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Tour d’horizon sur le métier d’ambulancier

L’ambulancier est un professionnel de la santé chargé du transport des malades et des blessés vers le centre hospitalier le plus proche. Il est appelé lors de différentes urgences médicales (blessures, brûlures, accidents…), et il lui revient d’emmener les patients le plus rapidement possible auprès d’un médecin voire de procéder aux gestes de premiers secours.

L’ambulancier dispose de certaines connaissances médicales lui permettant de prendre en charge les malades jusqu’à l’hôpital. Il doit évidemment savoir conduire une ambulance et connaître les différents trajets pour arriver le plus rapidement possible vers les centres de soins à proximité.

Que l'on soit ambulancier pour le SAMU/SMUR, pour une société privée ou encore à son compte, il faut être doté de qualités humaines indéniables,et savoir faire face à toutes les situations : c'est un métier varié dans lequel on peut être au coeur de l'action !

 

Comment devenir ambulancier : le concours

Les personnes souhaitant devenir ambulancier doivent réussi un concours d'entrée en formation. Ce dernier se déroule tous les ans à des dates précises, fixées par les différents centres d’examen dans les différentes régions de France. Il y a généralement deux sessions par an. À chaque fois, les établissements affichent les dates des différentes épreuves, et il ne reste plus aux intéressés qu’à les relever et à envoyer leur dossier d'admissibilité dans les temps. Les candidats dont le dossier sera retenu recevront une convocation au moins 10 jours avant le début de l'épreuve orale.

Attention, pour s'inscrire au concours ambulancier, il faut :

  • être titulaire du permis B depuis 3 ans (durée réduite à deux ans pour les candidats ayant bénéficié du dispositif Conduite accompagnée)
  • avoir obtenu l'attestation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l’article R. 221-10 du code de la route
  • avoir obtenu un certificat médical de non contre-indication à la profession d’ambulancier délivré par un médecin agréé par l’Agence Régionale de Santé
  • être à jour de ses vaccins (en particulier BCG, DTP et hépatite B)

Si tous les ans, le concours ambulancier attire de nombreux nouveaux bacheliers et des professionnels en reconversion en raison de la forte demande en personnel qualifié, l’examen est très sélectif.

Après la réussite du concours, il faut compter 6 mois de formation pour obtenir le diplôme d'Etat d'ambulancier (DEA) et pouvoir exercer en tant que tel. C'est donc une formation courte, qui conduit directement à l'emploi !

Depuis 2022, le concours comme la formation d'ambulancier sont régis par l'Arrêté du 11 avril 2022 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'ambulancier et aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier.

 

L'examen du dossier d'admissibilité

Le concours ambulancier s'ouvre par l'épreuve d'admissibilité, qui correspond à l'examen du dossier de candidature. Loin de n'être qu'une simple formalité administrative, celui-ci comprend les pièces suivantes :

  • Une pièce d'identité ;
  • Le permis de conduire, hors période probatoire, conforme à la législation en vigueur et en état de validité ;
  • L'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l'article R. 221-10 du code de la route ;
  • Un certificat médical de non contre-indication à la profession d'ambulancier délivré par un médecin agréé ;
  • Un certificat médical de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur fixant les conditions d'immunisation des professionnels de santé en France ;
  • Une lettre de motivation manuscrite ;
  • Un curriculum vitae ;
  • Un document manuscrit relatant, au choix du candidat, soit une situation personnelle ou professionnelle vécue, soit son projet professionnel en lien avec les attendus de la formation figurant en annexe V. Ce document n'excède pas deux pages ;
  • Selon la situation du candidat, la copie des originaux de ses diplômes ou titres traduits en français ;
  • Le cas échéant, la copie de ses relevés de résultats et appréciations ou bulletins scolaires ;
  • Selon la situation du candidat, les attestations de travail, accompagnées éventuellement des appréciations et/ou recommandations de l'employeur (ou des employeurs) ;
  • Le cas échéant, uniquement jusqu'au 31 décembre 2022, une attestation de suivi de préparation au concours d'ambulancier au cours de l'année 2021-2022 ;

Pour les ressortissants hors Union européenne, une attestation du niveau de langue française requis B2 ou tout autre document permettant d'apprécier la maitrise de la langue française.
Les candidats peuvent joindre tout autre justificatif valorisant un engagement ou une expérience personnelle en lien avec la profession d'ambulancier.