Les épreuves de sélection pour gendarme adjoint volontaire

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Comment se passe le concours de gendarme adjoint volontaire ?

Pour devenir gendarme adjoint volontaire (GAV), il faut réussir les tests de sélection.

On peut s’y inscrire à n’importe quel moment, mais pour cela il faut remplir les conditions suivantes :

  • être âgé au minimum de 17 ans et au maximum de 26 ans à la date du dépôt de la demande. Une autorisation parentale sera demandée pour les candidats mineurs.
  • être de nationalité française
  • avoir effectué sa Journée défense et citoyenneté (JDC) ou JAPD selon votre année de naissance
  • avoir un comportement conforme à ce que l’on peut attendre d’un militaire : une enquête administrative est réalisée, l’objectif étant de vérifier entre autres que le candidat n’est pas connu des services de police
  • être physiquement apte
  • aucun diplôme n’est demandé pour les GAV Agent de Police Judiciaire Adjoint (APJA)
  • pour les GAV Emploi Particulier (EP), un baccalauréat est demandé pour les spécialités employé de bureau et télécommunication informatique, un CAP au minimum ou une expérience professionnelle pour les autres

Si votre candidature est recevable, vous serez convié sous trois semaines à suivre une session d’information suivie d’un entretien de recrutement dans votre département. Vos justificatifs d’identité, de diplômes etc seront alors examinés.

Suite à cela, vous serez convoqués pour les tests de sélection.

En 2018, il y avait plus de 7000 postes de GAV APJA à pourvoir.

S'inscrire aux test de sélection.

L’épreuve orale : entretien avec le Référent Recrutement 

Même si cet entretien, préalable à votre convocation aux tests, n’est pas à proprement parler une épreuve de sélection, il convient de s’y préparer et de prendre cet échange au sérieux.

Il y sera question de vous, de votre parcours et de vos motivation à intégrer la Gendarmerie. Le référent recrutement s’assurera également que vous savez ce qui vous attend si vous vous engagez. 

Il n’y a pas de trame fixant de manière officielle le déroulement de cet entretien, mais de manière générale, les questions portent sur :

  • votre connaissance de la Gendarmerie
  • les aptitudes personnelles et professionnelles du GAV
  • votre projet professionnel 
  • vos motivations 
  • votre parcours personnel, professionnel et scolaire, ainsi que vos passions
  • votre personnalité
  • vous pouvez également être soumis à des questions type mise en situation

Préparez-vous comme s’il s’agissait d’un entretien d’embauche :

  • soignez votre apparence, sans trop en faire non plus
  • adoptez un comportement adapté à la situation, soyez respectueux
  • intéressez-vous à votre futur métier avant l’entretien afin de savoir répondre aux questions posées et ainsi prouver votre intérêt réel pour l’Institution, mais n’hésitez pas à poser vous-même des questions concrètes et pertinentes pendant l’entretien
  • entraînez-vous pour gérer au mieux votre stress face au référent.

Les épreuves écrites : le test psychotechnique 

Il s’agit de la première des trois épreuves d’aptitudes à passer.

Le test psychotechnique se présente sous la forme d’une série de questions concernant votre personnalité et votre profil psychologique et auxquelles vous devez répondre en choisissant la réponse qui est la plus proche en adéquation avec votre attitude habituelle.

Il y a trois types de questions pour la partie questionnaire de personnalité  :

  • Les questionnaires à réponse variées
  • Les questionnaires de degré d’accord 
  • Des questionnaires “oui/non”.

Il y a deux types de questions pour la partie tests projectifs :

  • les phrases à compléter
  • les associations de mots

 L’objectif étant de définir votre profil psychologique, il n’y a donc pas de fausse réponse. Il faut cependant rester cohérent, sincère et positif dans ses réponses. 

Il n’y a pas de limite de temps pour cette épreuve.