L'école d'éducateur de jeunes enfants (EJE)

Contacter un expert
Eje

Comment rentrer en école d'éducateur de jeunes enfants ?

Les modalités d'admission en école d'EJE ont été modifiées par l'arrêté du 22 août 2018 relatif au diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants. Pour être admis, il faut réussir un concours d'entrée. Peuvent se présenter au concours EJE les candidats qui sont :

  • Titulaires du baccalauréat.
  • Titulaires d'un diplôme, certificat ou titre homologué ou inscrit au répertoire national des certifications professionnelles au moins au niveau IV.
  • Bénéficiant d'une validation de leurs études, de leurs expériences professionnelles ou de leurs acquis personnels, en application de l'article L. 613-5 du code de l'éducation.

Les candidats doivent ensuite réussir deux épreuves :

  • L'examen de leur dossier de candidature. Les candidats qui relèvent de la formation initiale constituent leur dossier sur la plateforme Parcoursup. Les candidats qui relèvenent de la formation continue le renvoient directement au centre de formation de leur choix. Dans tous les cas, le dossier de candidature doit mettre en avant votre niveau, votre expérience du social et de la petite enfance (stages, emplois) mais également votre réelle motivation à intégrer la formation (le fait d'avoir fait une préparation au concours par exemple). 
  • Un entretien de motivation avec le jury.

Consulter notre article dédié au concours d'éducateur de jeunes enfants.

Les candidats admis passent ensuite trois ans en école d'EJE avant d'obtenir le diplôme d'Etat d'éducateur de jeunes enfants (DEEJE).

 

Comment réussir le concours d'entrée en école d'éducateur de jeunes enfants ?

En moyenne, plus de 60% des candidats échouent au concours d'entrée en école d'EJE. Suite à la modification des modalités de sélection, le nombre de candidats au concours EJE a augmenté. Depuis qu'il n'y a plus d'épreuve écrite, nombreux sont ceux qui pensent qu'il n'y a plus de concours et qu'il suffit de déposer son dossier de candidature. Cela est très éloigné de la réalité.

L'examen du dossier doit permettre au jury de vérifier que votre candidature correspond bien aux attendus nationaux (voir dans le paragraphe suivant). Il doit contenir :

  • le projet professionnel motivé
  • un C.V.
  • le relevé de notes de terminale
  • les justificatifs des différentes expériences professionnelles, stages et expériences bénévoles
  • le certificat de scolarité en classe préparatoire s'il y a lieu

Il est tout à fait possible d'optimiser son dossier Parcoursup, notamment en faisant des stages conventionnés ou une préparation au concours.

L'épreuve orale se prépare avec soin. Pour cela, les candidats doivent travailler selon plusieurs axes :

  • La culture générale professionnelle : l'actualité et les problématiques sanitaires et sociales et relatives à l'éducation des jeunes enfants ;
  • Expression orale et présentation : l'idéal reste de s'entraîner en conditions réelles face à un professeur pour maîtriser son stress et s'améliorer ;
  • Projet professionnel et questions fréquentes : le jury se base sur les éléments du dossier de candidature pour conduire l'oral. Il faut donc savoir comment répondre aux différentes questions qui vont êtres posées. 

Chez Hupso, en plus du programme de préparation et du tutorat, nos élèves bénéficient de conventions de stages et bien entendu d'un certificat de scolarité.

Quels sont les attendus nationaux pour rentrer en école d'éducateur de jeunes enfants ?

Voici quels sont les attendus nationaux pour entrer en école d'EJE:

Disposer de qualités humaines, d'empathie, de bienveillance et d'écoute
Ces qualités humaines sont essentielles dans toutes les filières ouvrant aux métiers du travail social.

Montrer une capacité à gérer ses émotions et son stress face à des situations humaines difficiles ou complexes et à développer la maîtrise de soi
Les filières de formation en travail social préparent à des métiers caractérisés par l'accompagnement socio-éducatif et psychologique de personnes en situation de fragilité (jeunes, enfants, personnes en situation de handicap, personnes présentant un traumatisme, …).
Cet attendu marque ainsi l'importance, pour les filières de formation en travail social, que le candidat puisse analyser et comprendre les situations humaines auxquelles il est confronté en réussissant à maîtriser ses propres émotions.

Montrer un intérêt pour les questions sociales et une ouverture au monde
Cet attendu marque l'importance, pour les filières de formation en travail social, que le candidat ait un niveau minimum de curiosité pour la société et le monde qui l'entoure. Ces formations pluridisciplinaires ne peuvent être envisagées indépendamment des réalités humaines, sociales et culturelles qui caractérisent notre société.

Montrer un intérêt pour les questions d'apprentissage et d'éducation
Les filières du travail social supposent un intérêt pour l'étude des processus d'apprentissage et des problématiques d'éducation et de formation.

Manifester de la curiosité et de l'intérêt pour l'engagement et la prise de responsabilités dans des projets collectifs
Le domaine professionnel auquel préparent les formations en travail social renvoie en effet à l'accompagnement social-éducatif des personnes pour lesquelles le professionnel est responsable et garant de l'éthique professionnelle et des valeurs qui y sont attachées.

Pouvoir travailler de façon autonome, organiser son travail et travailler seul et en équipe
Cet attendu marque l'importance pour les formations de la capacité du candidat à travailler de façon autonome, seul ou en petit groupe. La capacité à travailler en équipe est donc importante pour ces formations.

Savoir mobiliser des compétences d'expression orale et écrite
Cet attendu marque l'importance, pour le travail social, de la mobilisation de compétences d'expression orale et écrite, par le candidat. D'une part, les compétences développées en travail social nécessitent des qualités d'expression orale pour accompagner les personnes concernées ; d'autre part, elles impliquent par exemple la rédaction de courriers, de rapports…