La préparation au concours d'assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Comment devenir assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques ?

Il y a plusieurs étapes à passer avant de devenir assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

Pour devenir assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques, il faut dans un premier temps réussir un concours de la fonction publique, très sélectif, organisé en moyenne tous les deux ans.

Pour s’y inscrire, le candidat doit :

  • être de nationalité française ou à défaut être ressortissant d’un pays de la Communauté Européenne ;
  • Jouir de l’intégralité de ses droits civiques et ne pas avoir été condamné pour des faits incompatibles avec l’exercice de la fonction d’assistant de conservation ;
  • Avoir effectué le service national (JDC, JAPD ou service militaire en fonction de l’année de naissance du candidat).

Les candidats au concours externe doivent justifier d’un diplôme de niveau IV (Baccalauréat ou équivalent) minimum, à défaut être sportif de haut niveau ou parent de trois enfants ou plus. 

Les fonctionnaires et agents de la fonction publique justifiant de 4 ans d’ancienneté peuvent présenter le concours interne d'assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques, sans diplômes spécifiques requis.

Les professionnels du secteur privé ayant exercé pendant 4 ans minimum ainsi que les élus et responsables d’association peuvent présenter le troisième concours d'assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques sans conditions de diplôme.

Les modalités de recrutement sont régies par le Décret n° 2011-1882 du 14 décembre 2011 fixant les modalités d'organisation des concours pour le recrutement des assistants territoriaux de conservation du patrimoine et des bibliothèques.

Chez Hupso, nous vous recommandons 6 à 12 mois de préparation pour optimiser vos chances de réussir ce concours.

Pour les candidats admis, le concours n’était que la première étape. En effet, réussir le concours ne signifie pas être recruté de manière certaine. Les candidats sont inscrits sur une liste d’aptitude nationale, pour une durée initiale de 1 an (avec possibilité de renouvellement) pendant laquelle ils doivent impérativement trouver un poste correspondant au cadre d’emplois d’assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques sous peine de perdre le bénéfice du concours.

Un fois recruté, le lauréat est nommé stagiaire pour un an (6 mois pour les candidats issus du concours interne), rémunéré et suit une formation d’intégration de quelques jours. Il suit une formation plus approfondie au cours de ses deux premières années d’exercice

Les candidats externes titulaires d’un bac+2 peuvent se présenter directement au concours d’assistant de conservation principal de 2ème classe.

 

Pourquoi faire une classe prépa avant le concours d’assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques ? 

Il est important de garder en tête que ce concours nécessite soit d’être titulaire d’un Baccalauréat ou diplôme de niveau équivalent, notamment en rapport avec la spécialité choisie (il s’agit bien d’un concours de catégorie B), soit d’avoir une expérience conséquente de la fonction publique ou dans le secteur privé. Cependant, de nombreux candidats au concours externe sont diplômé à niveau bac+2 dans le domaine de la culture, certains préparent en parallèle le concours d’assistant de conservation principal de 2ème classe. Quant aux candidats internes et de la troisième voie, ils ont parfois occupé des fonctions en parfaite adéquation avec le cadre d’emplois. Tous les candidats au concours d’assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques sont donc sérieux et motivés. Moins de 10% des candidats, tout concours et spécialités confondus, sont admis.

Le concours n’est organisé que tous les deux ans en moyenne, en fonction des besoins : ainsi, le CDG petite couronne (départements 92-93-94) n’a pas organisé de concours de recrutement d’assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques entre 2016 et 2021…. un échec peut donc entraîner une longue attente avant de pouvoir se présenter à nouveau.

Les candidats externes représentent 50% des effectifs recrutés, les candidats internes 30% et ceux de la troisième voie 20% des admis.

Résultats du concours assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques 2019 du CDG 33, spécialité bibliothèques :

 

Session 2019 CDG 33

Candidats admis à concourir

Candidats présents

Candidats admissibles

Candidats admis

Externe

28687189

Interne

13996249

 

Résultats du concours assistant territorial de conservation du patrimoine et des bibliothèques 2021 du CDG 31, spécialité musées :

 

Session 2021 CDG 31

Candidats admis à concourir

Candidats présents

Candidats admissibles

Candidats admis

Interne

153955228

Externe

6552505025

3ème concours

11732

Il n’y a donc pas de place pour tout le monde et la concurrence est rude entre les candidats motivés ! Il est donc indispensable de se préparer sérieusement avant les épreuves. Chez Hupso, nous recommandons un an de préparation pour obtenir un résultat optimal.

Chez Hupso, ce sont en moyenne 9 candidats sur 10 qui réussissent leur concours en suivant nos préparations à distance.

 

Quelle préparation pour le concours d’assistant de conservation du patrimoine et des bibliothèques ? 

Vous avez trois possibilités, chacune sera plus ou moins adaptée à votre situation en fonction de vos habitudes de travail, de votre disponibilité et de la somme que vous souhaitez consacrer à cette préparation : 

  • se préparer par ses propres moyens : c’est assurément la solution la moins coûteuse, mais à réserver aux candidats les mieux organisés et qui ne présentent pas de lacunes particulières ! En effet, l’investissement se limite à l’achat de manuels, voire à l’accès de ressources gratuites en ligne. Il vous faudra être déterminé et motivé pour réviser de manière régulière et ne pas abandonner même dans les moments où vous êtes dépassés par la quantité de travail à fournir ou que vous vous trouvez face à des notions difficiles à assimiler. Pensez à planifier vos révisions à l’avance via un calendrier de préparation et à vous entraîner régulièrement en condition d’examens pour être efficace le jour J !
  • la préparation en classe (également appelée classe prépa ou préparation présentielle) : il s’agit de la solution la plus coûteuse. Elle convient aux candidats les moins autonomes qui ont besoin d’un cadre scolaire pour être assidus dans leurs révisions et avancer à la vitesse du groupe. C’est un système classique dans lequel les professeurs pourront répondre à vos questions comme à celles de vos camarades et vous permettront de vous entraîner en conditions réelles. Vous êtes donc sou