Le concours de gardien de la paix

Contacter un expert
Hupso | Indispensable

Qu'est-ce que le concours de gardien de la paix ?

Chaque année la police nationale recrute de nouveaux collaborateurs et fait évoluer ceux qui en font déjà parti : commissaire de police, officier de police, adjoint de sécurité, cadet de la république et surtout gardien de la paix. Le poste de gardien de la paix est celui qui attire le plus de candidats chaque année avec près de 60 000 candidats. Le nombre de postes ouverts est fixé par arrêté ministériel chaque année. Ainsi en 2021, c'était 3.700 places qui étaient ouvertes tout concours confondus (Arrêté du 9 septembre 2021 fixant au titre de l'année 2021 le nombre de postes offerts aux concours de gardien de la paix de la police nationale, ouverts par arrêté du 16 avril 2021 autorisant au titre de l'année 2021 l'ouverture des concours de gardien de la paix de la police nationale). Tout cela nous donne un taux de réussite compris - selon les années - entre 5 et 10%...

Il existe deux concours pour ceux qui veulent devenir gardien de la paix :

  • Le premier concours ou concours externe.
  • Le second concours ou concours interne réservé aux cadets, adjoints de sécurité et gendarmes adjoints volontaires.

La préparation au concours de gardien de la paix

Moins de 10% de réussite. Ce sont les chiffres communiqués par le Ministère de l'Intérieur. Pour environ 60 000 candidats chaque année, le nombre de places s'établit en 2021 à un peu plus de 3.700. Se préparer est indispensable si l'on veut devenir gardien de la paix de la police nationale. Le concours va permettre de tester votre connaissance du français, votre capacité de réflexion, votre connaissance des institutions françaises, votre capacité de logique, votre motivation etc.

Généralement, on considère qu'il existe 3 manières de se préparer au concours :

  • Avec une préparation à distance. C'est le mode de préparation le plus utilisé pour ce concours. En effet une préparation à distance permet de concilier ses études, sa vie professionnelle ou sa vie de famille avec la préparation au concours. Chez Hupso, par exemple, nos préparations sont construites autour de deux axes. Le premier est la mise à disposition de tout le contenu pour réviser (cours, exercices, examens, QCM...). Le second est la mise en place d'un accompagnement renforcé à distance (tutorat avec des professeurs, simulations d'oraux, calendrier de révisions personnalisé, correction de copies...).
  • Avec une préparation en classe. L'offre est plus limitée car peu de candidats peuvent se déplacer (notamment en semaine). L'avantage est d'avoir un bon encadrement mais les prix restent beaucoup plus élevés qu'une préparation à distance.
  • Se préparer seul(e). Cela reste évidemment possible notamment si vous êtes bien organisé(e) et consciencieux(se). L'avantage est évidemment d'avoir une préparation beaucoup plus abordable financièrement, car il vous suffit d'acheter des livres de préparation.

Peu importe, le mode de préparation que vous choisissez, notre principal conseil reste le suivant : commencez le plus tôt possible ! Evidemment les candidats peuvent faire de gros progrès en 1 ou 2 mois de préparation. Mais vous maximiserez vos chances de réussite en commençant suffisamment à l'avance. A ce titre, commencez 1 an ou 1 an et demi à l'avance reste l'idéal...

Le concours externe de gardien la paix (ou premier concours)

Nous nous appuyons dans cette partie sur le site du Ministère de l'Intérieur, Devenir Policier (ex La Police Nationale Recrute) et sur l'Arrêté du 8 mars 2022 fixant les règles d'organisation générale et la nature des épreuves des concours de gardien de la paix de la police nationale.

Pour le premier concours, il existe plusieurs conditions afin de pouvoir se présenter au concours. Commençons par la nationalité et l'âge :

  • Être de nationalité française.
  • Être âgé de 17 ans et de moins 45 ans au 1er janvier de l'année du concours.
  • Être de bonne moralité, avoir un bulletin n°2 du casier judiciaire ne comportant aucune mention incompatible avec l’exercice des fonctions envisagées et être agréé par le préfet territorialement compétent.

Concernant l'âge, il existe plusieurs dérogations possibles. Voici les dérogations possibles pour la limite supérieure de 35 ans :

  • Sans excéder 47 ans au 1er janvier de l'année du concours : d'un temps égal à celui passé au titre du service national actif / d'un an par enfant à charge et par personne handicapée à charge / par enfant élevé pendant 9 ans avant qu'il n'ait atteint son 16ème anniversaire / anciens sportifs de haut niveau, du temps égal d'inscription sur la liste des sportifs de haut niveau arrêtée par le ministre chargé des sports / anciens travailleurs handicapés
  • Suppression de la limite d’âge : aux mères et aux pères de 3 enfants et plus / aux personnes élevant seules un ou plusieurs enfants / aux sportifs de haut niveau

Tout candidat aux concours de la Police nationale doit être reconnu apte à ses emplois. Le médecin de la police, après examen médical, constate que l’intéressé n’est atteint d’aucune maladie ou infirmité ou que les maladies ou infirmités constatées ne sont pas incompatibles avec l’exercice des fonctions postulées. En outre qu’il puisse :

  • Répondre au profil SIGYCOP requis.
  • Être médicalement apte à un service actif de jour comme de nuit.
  • Être apte au port et à l’usage des armes.

Concernant les conditions de diplômes, le candidat doit être titulaire d’un baccalauréat. Certaines dérogations sont également possibles :

  • Équivalence de diplômes. Tout diplôme, titre de formation ou attestation établie par une autorité compétente prouvant que le candidat a accompli avec succès un cycle de formation au moins de mêmes niveaux et durée que ceux sanctionnés par les diplômes et titres requis, qu'ils soient nationaux ou étrangers (européens ou non).
  • Sans condition de diplôme. Aucune condition de diplôme requise aux mères et pères d'au moins 3 enfants qu'ils élèvent ou ont élevés effectivement / aux sportifs de haut niveau / aux personnes justifiant de 3 années d'activité dans le omaine de la sécurité (2 ans pour les titulaires d'un diplôme immédiatement inférieur à celui requis)

Enfin dernière condition pour participer au concours :

  • Si vous avez moins de 25 ans, la Journée Défense et Citoyenneté (ex JAPD) est obligatoire ou tout au moins, vous devez vous trouver en position régulière au regard des obligations du service national.
  • Les personnes âgées de plus de 25 ans sont dispensées de leur obligation du service national et à ce titre, aucun justificatif n'est demandé aux intéressés.

Si vous éligible pour passer le concours, vous devez réussir deux séries d'épreuves avant de pouvoir rentrer en formation de gardien de la paix :

  • Vous devrez d'abord passer les épreuves d'admissibilité (ou épreuves écrites).
  • Enfin vous devrez réussir les épreuves d'admission qui comprennent les épreuves physique et l'entretien.

Les épreuves d'admissibilité sont au nombre de deux :

  • Une épreuve écrite de cas pratiques. D'une durée de 2 heures, son coefficient est de 5 pour les candidats externe (4 pour les internes). La note éliminatoire est de 5 sur 20. A partir d'un dossier ne pouvant excéder 15 pages, vous devrez résoudre un ou de plusieurs cas pratiques consistant en des mises en situation guidées par des questions.
  • Une de culture générale et de langue étrangère, sous forme de QCM, pour une durée totale de 1 heure.

La barre d'admissibilité est ensuite fixée par le jury.

Des test psychotechniques, non notés, sont "destinés à mesurer les aptitudes intellectuelles des candidats ainsi que leur profil psychologique, en évaluant notamment leur stabilité émotionnelle et le rapport à l'autorité" (Art.5). Durée : deux heures.
Les résultats de ces tests sont communiqués aux membres du jury d'entretien.

Les épreuves d'admission sont également au nombre de deux;

  • Tests physiques : Un parcours d'habileté motrice (PHM) et un test d'endurance cardio-respiratoire (TECR). Le coefficient est de 4 sur 20. Une note inférieure à 7 sur 20, à l'une de ces deux épreuves est éliminatoire !
  • Un entretien avec le jury. Cette épreuve dure 25 minutes, son coefficient est de 5 et une note inférieure à 5 sur 20 est éliminatoire. Son contenu dépend du concours passé par le candidat.

A l'issue des épreuves d'admission, le jury dresse la liste de classement, par ordre de mérite, des candidats déclarés admis sur la liste principale et sur la liste complémentaire. Ces derniers devront attendre un éventuel désistement afin de pouvoir espérer rentrer en formation !