Fiche métier : moniteur éducateur

Hupso | Moniteur-éducateur illustration

Le métier de moniteur éducateur / monitrice éducatrice

Le moniteur éducateur est un travailleur social qui exerce auprès de publics variés : enfants, adolescents, adultes voire personnes âgées. Ces personnes sont en situation de handicap, de dépendance ou confrontées à divers problèmes (familiaux, sociaux, comportementaux...). 

“À travers un accompagnement particulier, le moniteur-éducateur aide quotidiennement à instaurer, restaurer ou préserver l’adaptation sociale et l’autonomie de ces personnes. 

Il participe ainsi à l’action éducative, à l’animation et à l’organisation de la vie quotidienne en liaison avec les autres professionnels de l’éducation spécialisée.” Ministère des Solidarités et de la Santé

En fonction de la structure qui l’emploie, le travail de la monitrice éducatrice s’oriente vers le social ou le médico-social.

 

Les missions du moniteur éducateur

A la fois animateur et éducateur, il accompagne au quotidien, favorise l’insertion sociale et vise à restaurer ou à préserver l’autonomie des publics en difficulté. Dans tous les cas, il s’agit de mettre en place un projet de vie épanouissant pour la personne prise en charge.

En fonction du public en question, cela peut se traduire de différente manière (liste non exhaustive) :

  • application des projets d’animation : organiser et accompagner pendant les sorties, mise en place d’ateliers divers (sportifs, créatifs, d’aide à la recherche d’emploi)
  • aide aux devoirs pour les enfants et les jeunes en difficulté ou en situation de handicap, rendez-vous avec les professeurs
  • accompagnement à l'insertion professionnelle, recherche d’entreprises partenaires
  • développement de la capacité d’adaptation pour pallier à la perte d’autonomie, voire accompagner le geste quotidien (aide aux repas etc)
  • rassurer l’enfant placé, échanger avec le jeune en difficulté, maintenir un contact avec l’adulte handicapé
  • suivi médical (veiller à la prise des traitements, accompagner lors des rendez-vous médicaux)
  • rapports de suivi des enfants et jeunes en difficulté, à destination du juge par exemple

 

Les conditions de travail du métier de moniteur éducateur

Quelle que soit la structure qui l’emploie, la monitrice éducatrice ne travaille jamais seule : elle intégrée dans une équipe pluridisciplinaire composée d’éducateurs spécialisés, assistant de service social, psychologues, d’un pôle médical, mais aussi des familles. 

Face à la maladie, à la violence physique ou verbale, on peut se sentir démuni. Le moniteur éducateur est parfois lui-même directement victime de cette violence. Il s’agit donc d’un métier psychologiquement difficile. Mais le travail en équipe permet de ne pas se sentir isolé dans ces situations.

Le moniteur éducateur peut être employé dans de nombreuses structures publiques comme privées/associatives (qui représentent 80% des emplois), notamment :

  • Une Maison Départementale de la Personne Handicapée (MDPH)
  • Un hôpital de jour
  • Un Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles (CRRF)
  • Une association de personnes handicapées
  • Un Foyer d'Accueil Médicalisé (FAM)
  • Une collectivité locale (CCAS)
  • Un Centre d'Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP)
  • Un Etablissement et Service d'Aide par le Travail (ESAT)
  • Un Centre d'Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP)
  • Un Centre Médico-Psychologique (CMP)
  • Un Institut Médico-Educatif (IME)
  • Une Maison d'Accueil Spécialisé (MAS)
  • Un Site pour la Vie Autonome (SVA)
  • Un Service d'Accompagnement Médico-Sociaux pour Adultes Handicapés (SAMSAH)
  • Une Unité d'Evaluation, de Réentrainement, et d'Orientation Sociale et/ou professionnelle (UEROS)
  • Une maison d'arrêt
  • Un établissement pénitentiaire pour mineur (EPM)
  • Un centre d’accueil d’urgence
  • Un centre d’accueil pour sans abris
  • Un foyer de l’enfance
  • Un internat

La monitrice éducatrice est amené à travailler en horaires décalés, la nuit, ainsi que les jours fériés et certains week-ends. Il faut donc être prêt à s’investir personnellement avant de se lancer dans ce projet professionnel.