Qu'est-ce que la police judiciaire ?

Hupso | Gardien de la paix illustration

La police judiciaire

Quand on parle de police judiciaire ou PJ, on désigne généralement la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), qui appartient à la Police nationale. Ce sont 5300 fonctionnaires qui opèrent au sein de ses différents services. Cependant, à proprement parler, la police judiciaire en tant que mission relève également de la Gendarmerie nationale et de la DCSP (direction centrale de la sécurité publique, à laquelle sont rattachés tous les commissariats). Nous ne traiterons ici que la partie relative à la DCPJ.

Dans tous les cas, la mission de police judiciaire consiste à constater les infractions pénales puis mener un travail d'enquête pour rassembler les preuves et rechercher leurs auteurs afin de les confier aux tribunaux compétents. 

Les missions de la police judiciaire

Selon l'article 14 du Code de procédure pénale : "Elle est chargée [...] de constater les infractions à la loi pénale, d'en rassembler les preuves et d'en rechercher les auteurs".

Ses domaines de compétences sont :

  • Le droit commun
  • La criminalité organisée
  • La délinquance financière
  • L'anti-terrorisme
  • La cybercriminalité
  • Les courses et les jeux
  • Les relations internationales (Interpol, Europol, Schengen)
  • etc

Concrètement, le travail de la police judiciaire s'articule en deux étapes :

  • Constatation de l'infraction à la loi pénale : dépôt de plainte, flagrant délit etc
  • Travail d'enquête : l'objectif est de rassembler des preuves matérielles et d'entendre témoins et auteurs présumés. 

Pour mener à bien leur enquête, les policer de la police judiciaire peuvent notamment procéder à :

  • des auditions
  • des perquisitions
  • des saisies
  • des interceptions et écoutes téléphoniques
  • des infiltrations.

Bien entendu, certaines de ces méthodes ne peuvent être utilisées que sur demande du procureur de la République ou du juge d'instruction en fonction du type de crime ou délit commis.

Les métiers de la police judiciaire

Les métiers de la police judiciaire sont variés et permettent de participer à sa mission quel que soit son niveau de diplôme.

Métiers de la police technique et scientifique

  • Agent spécialisé
  • Technicien
  • Technicien principal
  • Ingénieur

Ces policiers sans armes sont chargés de relever et analyser les indices des scènes de crimes et autres délits. Ils peuvent opérer sur le terrain comme en laboratoire. Ils apportent une aide déterminante dans les enquêtes de la police judiciaire par les preuves scientifiques qu’ils apportent. Ce sont des métiers aux missions et spécialités extrêmement variées.

Adjoint de sécurité

  • chargé d'enquêtes en matière de lutte contre l'immigration irrégulière
  • chargé d'enquêtes en matière de petite et moyenne délinquance
  • chargé d'enquêtes en matière de protection des mineurs et de la famille

L'adjoint de sécurité (ADS) assiste le gardien de la paix dans ses missions. Son affectation dépend de son classement à l'issu de la formation et des besoins.

Gardien de la paix, officier de police, commissaire de police

  • du renseignement
  • investigateur en cybercriminalité
  • en brigade de protection de la famille
  • en brigade de police aéronautique
  • en brigade des stupéfiants
  • etc

Ces affectations particulières se font après réussite des différents concours et formations. Il est parfois nécessaire de se présenter à une nouvelle sélection en interne ou de répondre à des critères définis, notamment en terme d'ancienneté.